En septembre dernier, Rodolfo Villalobos, le président de la fédération du Costa Rica, s'arrachait les cheveux. Bryan Ruiz, le capitaine de l'équipe nationale, était tombé en disgrâce au Sporting Clube et ne pouvait même plus s'entraîner avec le noyau B de l'équipe lisboète. Un scénario catastrophique pour un pays qui n'a que deux vedettes : Ruiz et Keylor Nava...

En septembre dernier, Rodolfo Villalobos, le président de la fédération du Costa Rica, s'arrachait les cheveux. Bryan Ruiz, le capitaine de l'équipe nationale, était tombé en disgrâce au Sporting Clube et ne pouvait même plus s'entraîner avec le noyau B de l'équipe lisboète. Un scénario catastrophique pour un pays qui n'a que deux vedettes : Ruiz et Keylor Navas. La presse portugaise pense qu'il y a eu un conflit entre l'entraîneur, Jorge Jesus et Ruiz, surnommé la comadreja (la belette), dès la saison passée. Le coach n'a pas apprécié que le Costaricain participe à la Gold Cup avec son équipe nationale en juillet, loupant ainsi une partie de la préparation. Le joueur a ensuite refusé d'être loué à un autre club. L'ancien Buffalo intéressait pourtant le Standard et le club turc de Sivasspor mais son salaire a fait reculer ces clubs. Avec 2,4 millions d'euros par an, Ruiz est un des footballeurs les mieux payés du Sporting. Ruiz a dû s'entraîner seul et n'a pas été repris sur la liste des joueurs entrant en ligne de compte pour la Ligue des Champions. Le revirement s'est produit à la mi-novembre. Dans un entretien avec Jorge Jesus, l'ancien Gantois a affirmé vouloir gagner des prix avec le club. Depuis, il se réentraîne avec le noyau A et il reçoit du temps de jeu. Le mois passé, Ruiz a réussi le tir décisif aux tirs au but, en demi-finale de la Coupe de la Ligue contre le FC Porto (4-3, le score étant de 0-0 à l'issue du temps réglementaire). Il a été remplacé au repos de la finale contre Vitoria Setubal mais son équipe s'est à nouveau imposée, à nouveau aux tirs au but. Bryan Ruiz figure bel et bien sur la liste des joueurs qualifiés pour l'Europa League - le Sporting Clube affronte le FK Astana en seizièmes de finale. Bref, le Costa Rica peut à nouveau dormir sur ses deux oreilles.