L'analyse du coach Francky Dury

Notre classement correspond à nos attentes. Être dans la première colonne, c'est positif pour le onzième budget de la D1. Nous n'avons pas volé nos points et nous avons connu peu de mauvais moments, hormis ce match en semaine contre le Club. A ce moment, nous avons essuyé trois revers de rang mais nous avons ensuite signé un 10 sur 12. Tactiquement, nous avons opéré en deux systèmes : nous pouvons développer un pressing hau...

Notre classement correspond à nos attentes. Être dans la première colonne, c'est positif pour le onzième budget de la D1. Nous n'avons pas volé nos points et nous avons connu peu de mauvais moments, hormis ce match en semaine contre le Club. A ce moment, nous avons essuyé trois revers de rang mais nous avons ensuite signé un 10 sur 12. Tactiquement, nous avons opéré en deux systèmes : nous pouvons développer un pressing haut, récupérer le ballon dans le camp de l'adversaire ou déployer notre organisation un cran plus bas sans sombrer dans la panique. Nous avons montré les deux options au Standard. Je voulais allier le beau jeu de notre première saison parmi l'élite et l'approche réaliste de la saison dernière. Nous devons apprendre à rester patients quand nous ne pouvons pas faire la différence, au lieu de commettre des fautes pour forcer les choses. Cela nous a joué des tours à Dender et à Courtrai. Au second tour, je veux que nous jouions de manière plus dominatrice en possession de balle : plus on joue haut, mieux l'organisation résiste en perte de balle. Nous nous épanouissons en 4-3-3 ou en 4-5-1. Lors de ma seule tentative en 4-4-2, à Westerlo, je n'ai pas été satisfait de l'organisation défensive. C'est la défense centrale qui m'a posé le plus de problèmes. Elle fonctionnait bien avec Steve Colpaert. Suite à sa blessure, j'ai essayé Chapi - sans succès - puis Dachelet. Je me félicite que nous n'encaissons pas de but sur les phases arrêtées, ce qui est surprenant quand on n'a pas de défenseurs de grande taille. Nous jouons proprement, nous commettons peu de fautes. D'ailleurs, nous n'avons reçu notre première carte rouge qu'à Courtrai. Individuellement, Kevin Roelandts et Franck Berrier apportent un plus, notre gardien Sammy Bossut progresse et avant sa blessure, Thomas Matton a signé une belle série. Nous devons confirmer au second tour. Je suis curieux de voir si le duo Nfor-Leye nous offrira plus de possibilités en attaque. Nous avons trop dépendu de Leye, qui peut marquer entre douze et quinze buts, selon moi. Devant, Barrios et Zerdab n'ont pas apporté ce que nous espérions. " Geert Foutré