Malgré sa défaite à Almeria, le Real Madrid semble filer droit vers le titre. La défense, qui avait souvent été le point faible ces dernières années, semble avoir été consolidée. Le gardien IkerCasillas détient la forme de sa vie, mais devant lui, l'arrière-garde se montre également plus rassurante. L'été dernier, le transfert (pour 30 millions d'euros !) du défenseur du FC Porto, Pepe, avait laissé perplexe car on le connaissait peu sur la scène internationale. En octobre, le scepticisme fut à nouveau de mise car le joueur se blessa pour deux mois. Mais depuis lors, il a contredit ses détracteurs.
...

Malgré sa défaite à Almeria, le Real Madrid semble filer droit vers le titre. La défense, qui avait souvent été le point faible ces dernières années, semble avoir été consolidée. Le gardien IkerCasillas détient la forme de sa vie, mais devant lui, l'arrière-garde se montre également plus rassurante. L'été dernier, le transfert (pour 30 millions d'euros !) du défenseur du FC Porto, Pepe, avait laissé perplexe car on le connaissait peu sur la scène internationale. En octobre, le scepticisme fut à nouveau de mise car le joueur se blessa pour deux mois. Mais depuis lors, il a contredit ses détracteurs. Né le 26 février 1983 à Maceio du Brésil, Pepe (de son nom complet KeplerLaveranLimaFerreira) est devenu international portugais. " C'était ma volonté, car je voulais rendre quelque chose à tous ces gens qui m'ont merveilleusement accueilli. Au Brésil, certains n'ont sans doute pas compris ma décision, mais j'ai laissé parler mon c£ur. Dans mon pays natal, ma vie se limitait aux trajets entre la maison et le lieu d'entraînement, et vice-versa, par crainte pour ma sécurité. Mes parents étaient très méfiants ". Comme beaucoup de Brésiliens, c'est à la plage que Pepe (qu'on appelait Pepinho durant son enfance et Pepon durant son adolescence) apprit à jouer. " Je pense que j'y ai amélioré ma vitesse et ma détente. En outre, je me fixais souvent des poids aux chevilles afin de rendre ma course plus difficile. J'ai ainsi développé ma puissance physique ". Son premier club portugais fut le Maritimo Funchal, où il joua de 2000 à 2004. " J'y ai évolué sur un terrain synthétique, ce qui était tout nouveau pour moi. J'avais hâte de démontrer mes capacités, mais les conditions étaient si différentes que cela n'a pas été tout seul ". Mais, à la longue, il s'habitua et éveilla l'attention des plus grands. " Au FC Porto, je me suis réellement affirmé comme professionnel. J'ai contribué à la conquête de deux titres, d'une Coupe, d'une Supercoupe et d'une Coupe Intercontinentale ". Mais, depuis longtemps, il n'avait qu'une idée en tête. " Depuis 1998, lorsque j'ai vu le Real Madrid jouer la Coupe Intercontinentale, je me suis mis à travailler pour évoluer un jour dans cette équipe ". RAÚL (30 ans) s'est vu proposer, à partir de 2010, un contrat à vie renouvelable chaque année s'il dispute 30 matches, suivi d'une reconversion au terme de sa carrière, à un poste à responsabilités de son choix. EWERTHON (26 ans), un attaquant international brésilien appartenant à Saragosse mais qui était prêté à Stuttgart, terminera la saison (toujours en prêt) à l'Espanyol où il est censé remplacer RaulTamudo, blessé pour deux mois. CHRISTIANWILHELMSSON (28 ans), l'attaquant suédois qui évoluait à Bolton cette saison, s'est lié au Deportivo. " Je devais quitter l'Angleterre pour retrouver mon football ", a déclaré l'ancien Anderlechtois. MARCOSAGUIRRE (23 ans), un demi défensif argentin qui vient d'être sacré champion avec Lanus, a été transféré à Valladolid qui récupère également l'attaquant bulgare VladimirManchev, déjà présent la saison dernière. SERGIOORTEMAN (29 ans), un médian uruguayen qui évoluait à Boca Juniors en Argentine, arrive en prêt à Santander. SEBASTIANLEDESMA (27 ans), un autre médian uruguayen qui évoluait à Hammarby en Suède, arrive en prêt à Villarreal. JUAN BAUTISTA SOLER, le président du FC Valence, va déléguer une partie de ses attributions à trois vice-présidents. PRIMES : Le triplé n'étant plus envisageable, le Real Madrid accordera aux joueurs : 480.000 euros en cas de succès en Ligue des Champions, 300.000 euros en cas de titre de champion. COUPEDUROI : Le Real Madrid étant éliminé, la finale se jouera au stade Santiago Bernabeu. TOM DE MUL (Séville) a débuté le match au Recreativo avant de céder sa place à la reprise. Mémé Tchité (Santander) a joué l'intégralité de la rencontre à Levante DANIEL DEVOS