Une grande partie des supporters du Barça qui assistèrent au premier match de championnat à domicile du FC Barcelone, le 13 septembre, se demandèrent quel était ce gamin que PepGuardiola avait titularisé dans le rôle de médian défensif. " C'est le fils de Busi ", tentèrent d'expliquer les autres. Busi, c'est CarlesBusquets (20 ans) qui était le remplaçant d' AndoniZubizarreta durant les années de gloire du DreamTeam et est actuellement l'entraîneur des gardiens du Barcelone Atlétic (équipe b).
...

Une grande partie des supporters du Barça qui assistèrent au premier match de championnat à domicile du FC Barcelone, le 13 septembre, se demandèrent quel était ce gamin que PepGuardiola avait titularisé dans le rôle de médian défensif. " C'est le fils de Busi ", tentèrent d'expliquer les autres. Busi, c'est CarlesBusquets (20 ans) qui était le remplaçant d' AndoniZubizarreta durant les années de gloire du DreamTeam et est actuellement l'entraîneur des gardiens du Barcelone Atlétic (équipe b). Aujourd'hui, plus personne ne s'interroge à propos de l'identité du porteur du maillot n°28. Tout le monde le connaît : c'est SergioBusquets, né à Sabadell le 16 juillet 1988. Il a grandi à Badía del Vallés, une petite ville de 15.000 habitants située au nord de Barcelone, et mesure 1,90m. Son frère cadet Aitor, 16 ans, joue toujours à Badía, comme flanc gauche. Sergio a rejoint les Cadets du FC Barcelone en 2005. Après deux saisons, durant lesquelles il attira l'attention de FrankRijkaard qui l'invita à disputer quelques minutes de la Copa Catalunya, il intégra la saison dernière le Barcelona B dirigé par Guardiola et fut l'un des grands artisans de la montée de l'équipe de D4 en D3. L'entraîneur du Barça connaît très bien le fils de son ex-compagnon de vestiaire et n'hésita pas à l'incorporer au noyau A pour le stage de préparation, en juillet. Même s'il commença la saison avec l'équipe filiale, sous les ordres de LuisEnrique, Sergio a profité de l'aubaine et a d'emblée démontré ses capacités lorsqu'on fit appel à lui. Mais qu'a-t-il de spécial, ce Sergio ? " Ce qui le caractérise avant tout, c'est son intelligence ", affirme JavierFernandez, qui fut son entraîneur de 7 à 9 ans à Badía et qui est également son oncle. " Déjà à l'époque, il comprenait très bien le jeu et agissait une seconde avant les autres. Il n'était pas le plus rapide, mais il compensait grâce à sa vitesse de réaction. En plus, Sergio est très élégant ballon au pied, pas maladroit du tout, efficace dans ses passes, doté d'un bon niveau technique, imposant dans les airs et peu enclin à prendre des risques. " A ses débuts, Sergio jouait soit sur le flanc droit, soit comme centre-avant, mais il ne lui est jamais venu à l'idée de prendre place entre les perches, comme son père. Son idole de jeunesse était LuisFigo, et lorsque le Portugais s'en est allé, il est surtout tombé en admiration devant XaviHernandez. " Sergio a toujours été un garçon très correct, qui vivait pour son sport comme un vrai professionnel ", enchaîne Javier Fernandez. Il est d'ailleurs déjà devenu... entraîneur. La saison dernière, l'équipe de Benjamins de Badía s'est retrouvé sans coach et Sergio a proposé ses services. Tout en jouant avec l'équipe B du Barça, il a donc dispensé des entraînements aux jeunes pousses du club les mardis, jeudis et vendredis. " Il arrivait vers 17 heures et prenait son rôle très à c£ur ", se souvient Javier Fernandez. " Il était très consciencieux. Pour donner un exemple : je demandais à chaque entraîneur un rapport après chaque séance et le seul qui m'en ait remis un jusqu'au bout de la saison fut Sergio. L'équipe a d'ailleurs disputé un très bon championnat sous sa direction. " GuillermoAmor, ancien joueur du FC Barcelone qui dirigea le centre de formation de 2003 à 2007, garde également un très bon souvenir de Sergio. " C'était un garçon bien éduqué. Déjà, tout gamin, il était avide d'apprendre et restait à l'écoute de tous les conseils qu'on pouvait lui donner. Il a été à bonne école, et le fait d'avoir vécu de près la carrière de son père est un avantage. Aujourd'hui, il jouit de la confiance de Guardiola qui l'a déjà titularisé dans des matches où l'on attendait plutôt un joueur expérimenté à sa place. J'espère qu'il continuera à lui offrir du temps de jeu. Les responsables du centre de formation sont toujours heureux lorsqu'ils voient l'un des leurs protégés réussir en équipe Première. Sergio, comme son père autrefois, supporte très bien la pression. Il reste serein en toutes circonstances. D'aucuns le comparent déjà à... Guardiola lui-même. Il y a, en effet, des points communs : comme son actuel entraîneur, Sergio est mince et élancé, joue avec facilité et occupe la même position, mais j'estime qu'il est encore trop tôt pour effectuer de telles comparaisons. " En attendant, Sergio - qui est encore sous contrat avec l'équipe... filiale du FC Barcelone jusqu'en juin 2009 - a déjà relégué YayaTouré, l'ancien joueur ivoirien de Beveren, sur le banc des remplaçants. Il commence aussi à attirer l'attention de VicenteDelBosque ! par eudald caseras (esm) - photos: reporters