Que de chemin parcouru depuis le 17 septembre 2000, jour où JorgeMessi débarqua à Barcelone avec son fils Lionel, âgé de 13 ans. Après avoir brillé lors d'entraînements d'essai auxquels il a été soumis, le directeur technique de l'époque, CarlesRexach, donna son aval pour la signature d'un contrat. L'une des clauses prévoyait un traitement médical, pris en charge par le club, pour permettre au petit Lio de grandir.
...

Que de chemin parcouru depuis le 17 septembre 2000, jour où JorgeMessi débarqua à Barcelone avec son fils Lionel, âgé de 13 ans. Après avoir brillé lors d'entraînements d'essai auxquels il a été soumis, le directeur technique de l'époque, CarlesRexach, donna son aval pour la signature d'un contrat. L'une des clauses prévoyait un traitement médical, pris en charge par le club, pour permettre au petit Lio de grandir. Lionel ne tarda pas à briller dans les catégories d'âge, et les habitués du centre de formation du club, La Masia, se souviennent d'un petit bonhomme inarrêtable dans sa course et qui inscrivait beaucoup de buts. Il était l'équipier de CescFabregas et GérardPiqué, entre autres, qui se souviennent de lui comme d'un garçon timide qui apparaissait transfiguré dès l'instant où il posait les pieds sur un terrain de foot. Après que Leo eut été surclassé à quatre reprises en moins d'un an (Juvenil B, Juvenil A, Barça C et Barça B), chacun savait que ses débuts en équipe Première ne seraient qu'une question de temps. Ceux-ci se produisirent le 16 novembre 2003, à Porto alors entraîné par JoséMourinho, lors du match d'inauguration de l'Estadio do Dragao. Messi avait très exactement 16 ans et 145 jours, et il portait le n°14. Sa première titularisation avec le FC Barcelone, en Liga, Messi la fêta le 16 octobre 2004 dans le derby contre l'Espanyol. Son premier but, il l'inscrivit le 1er mai 2005, contre Albacete. De ses débuts au Barça à ses débuts en équipe nationale d'Argentine, il n'y avait qu'un pas. Leo débuta le 17 août 2005, lors d'un match amical contre la Hongrie, à 17 ans et deux mois. En juin de cette année-là, il avait déjà brillé à la Coupe du Monde U20 aux Pays-Bas, avec comme équipier un certain LucasBiglia. Pourtant, à ce moment-là, il était question de le... prêter pour lui permettre de s'aguerrir. Mais une démonstration, lors du tournoi Juan Gamper contre la Juventus, en avant-saison, persuada les dirigeants blaugranas de le garder. Il devint rapidement une pièce importante sur l'échiquier, mais une blessure l'empêcha de participer à la fin de saison 2005-2006. C'est la saison suivante qu'il explosa réellement. Avec, en exergue, un triplé contre le Real Madrid (3-3) au Camp Nou. La figure de Messi devenait incontournable : il prit le relais d'un Ronaldinho sur le déclin. La saison 2007-2008 fut à oublier pour le Barça, mais individuellement, Leo s'affirmait de plus en plus. Un but de classe mondiale, en Coupe du Roi contre Getafe, alla jusqu'à émouvoir Diego Maradona en personne. L'arrivée de PepGuardiola donna une nouvelle impulsion à sa carrière. Il hérita du n°10 laissé libre par Ronnie et porta pour la première fois le brassard de capitaine le 26 juillet 2008, lors d'un match amical contre Dundee United. Il porte aussi le n°10 en équipe nationale d'Argentine depuis mars 2009 et y fut pour la première fois capitaine contre la Grèce, lors de la dernière Coupe du Monde. 2009 fut véritablement l'année Messi. Auréolé d'un titre de champion olympique conquis à Pékin un an plus tôt, il remporta six trophées avec Barcelone : le titre de champion, la Coupe du Roi, la Supercoupe d'Espagne, la Ligue des Champions, la Supercoupe d'Europe et le Championnat du Monde des clubs. Cela lui valut, logiquement, le Ballon d'Or européen et le FIFA World Player Trophy. Au niveau des buts inscrits dans la Liga, sa progression est quasiment linéaire : 1, 6, 14, 10, 23 et 34 (ce qui lui a valu le Golden Shoe 2009-2010). Son quadruplé en Ligue des Champions, contre Arsenal, restera dans les annales. Où va-t-il s'arrêter ?