Le temps file et les jours passent comme des voitures. Alors, au volant de sa berline de location, Hiraç trace. Hiraç, c'est Hiraç Yagan, formé au Standard, Rouche éphémère, mais champion quand même, il y a dix ans tout rond. Aujourd'hui, il appuie sur l'accélérateur, brûle l'asphalte, peu importe la route cabossée. Au passage, il double un véhicule de police, qui se range volontiers sur le côté, malgré son téléphone en main.
...