Le départ de Jean Fernandez vers Marseille n'avait pas constitué un réel cataclysme à Metz durant l'été. Certes, les Lorrains restaient sur deux bonnes saisons sous la houlette de Fernandez mais le retour de Joël Muller, à la base du titre de vice-champion obtenu en 1998, avait immédiatement rassuré les supporters. Pourtant, Metz ne décolle pas. Quatre points, aucune victoire, septième défaite d'affilée samedi à Rennes dont six en championnat, une différence de buts catastrophique (-19), pire défense du championnat (2...

Le départ de Jean Fernandez vers Marseille n'avait pas constitué un réel cataclysme à Metz durant l'été. Certes, les Lorrains restaient sur deux bonnes saisons sous la houlette de Fernandez mais le retour de Joël Muller, à la base du titre de vice-champion obtenu en 1998, avait immédiatement rassuré les supporters. Pourtant, Metz ne décolle pas. Quatre points, aucune victoire, septième défaite d'affilée samedi à Rennes dont six en championnat, une différence de buts catastrophique (-19), pire défense du championnat (24 buts encaissés), un retard de sept points sur le premier non relégable et une élimination de la Coupe de la Ligue face à Sedan (L2). Tous les ingrédients de la crise sont présents. " J'ai honte ", avait déclaré il y a un mois Muller. " Répéter la même erreur trois ou quatre fois tient plus de la faute professionnelle ". Depuis lors, son équipe n'a plus gagné. Après l'élimination en Coupe, l'entraîneur enfonçait le clou. " Nous sommes obligés de faire des constats négatifs à chaque rencontre. Je déteste la défaite et je n'en ai jamais connu autant dans ma carrière. L'image du FC Metz est ternie ", a-t-il lâché pour servir d'électrochoc. Et même si Muller garde encore de nombreux partisans, la situation de Metz commence à faire réfléchir certains qui traitent Muller " d'entraîneur aux méthodes dépassées ". Les joueurs refusent pourtant d'abdiquer. A l'image de Grégory Wimbee, qui, samedi, a sorti un grand match mais cela n'a pas suffi. " Est-ce un problème de concentration ? De jeunesse ? De niveau. Je ne comprends pas ", affirmait-il. Pour cerner les problèmes messins, on pointe du doigt, outre le départ de Fernandez, le recrutement médiocre mis en place par Philippe Gaillot. Le Coréen Jung-Hwhan Ahn n'a inscrit qu'un but alors que l'ancien Mouscronois Marcin Zewlakow n'a toujours pas trouvé le chemin des filets adverses. Le salut pourrait venir d' Hervé Tum, fer de lance de l'attaque messine la saison passée (9 buts), qui revient de blessure et qui a déjà signé son premier but à Rennes (2-1). S. VANDE VELDE Grégory Coupet a signé un nouveau contrat avec Lyon portant jusqu'en 2008. Carlos Bueno etCristian Rodriguez, les deux Uruguayens arrivés cet été au PSG, ont été autorisés à jouer par la FIFA. Leur ancien club, Penarol, contestait la validité du transfert. BUTEURS : 1 Pauleta (PSG) 7, 2 Cousin (Lens), Wiltord (Lyon), Kroupier (Nancy) 5. PROCHAINE JOURNÉE 5/11 Troyes - Rennes, Toulouse - Lyon, Sochaux - Lens, Saint-Etienne - Auxerre, PSG - Monaco, Nice - Bordeaux, Nantes - Nancy, Metz - AC Ajaccio, Lille - Strasbourg, Le Mans - Marseille S. Vandevelde