Depuis le 1er août, les coureurs peuvent officiellement communiquer pour quelle équipe ils rouleront la saison prochaine. Quelques transferts sont donc déjà connus, dont celui retentissant de Philippe Gilbert vers BMC. Les qualités d'un coureur sont bien sûr déterminantes, mais le nombre de points WorldTour qu'il a grappillés le sont au moins tout autant.
...

Depuis le 1er août, les coureurs peuvent officiellement communiquer pour quelle équipe ils rouleront la saison prochaine. Quelques transferts sont donc déjà connus, dont celui retentissant de Philippe Gilbert vers BMC. Les qualités d'un coureur sont bien sûr déterminantes, mais le nombre de points WorldTour qu'il a grappillés le sont au moins tout autant. Les licences WordTour pour 2012 - et l'octroi d'un droit de départ automatique dans toutes les épreuves principales - sont accordées aux 15 premières équipes du nouveau classement. L'UCI effectue ce classement sur base des points engrangés au cours d'épreuves du WorldTour (grandes classiques, Giro, Tour de France, Vuelta et certaines courses à étapes comme Paris-Nice) et du calendrier continental (semi-classiques et tours plus modestes). Seuls les points des nouveaux coureurs comptent. Ainsi, BMC peut inscrire à son avantage les points acquis par Gilbert, au désavantage de la nouvelle équipe Omega Pharma-Quick-Step ou Lotto. Le nouveau classement prend également en compte le score collectif de la formation. Les teams se voient accorder des points sur la base du classement par équipes dans les courses à étapes et des maillots de leaders que leurs coureurs ont porté en 2011. Le Rider's Score (points des 15 meilleurs coureurs) additionné au Team's Collective Score (points par équipes) déterminent le classement d'une équipe et les 15 meilleures formations se voient accorder la licence WorldTour. Parmi les cinq équipes se situant entre les places 16 et 20 du classement, l'UCI accorde à trois d'entre elles une wildcard. Pour ce faire, l'UCI se base sur des critères éthiques, financiers et administratifs. Quick-Step fut l'une des formations à en bénéficier en 2011. Attention : ce nouveau classement n'est pas à confondre avec le classement par équipes du WorldTour, pour lequel les points des cinq meilleurs cyclistes de chaque équipe sont comptabilisés. Pour des équipes comme Vacansoleil-DCM qui ont beaucoup de bons coureurs mais pas vraiment du top mondial, c'est un avantage. L'équipe néerlandaise est lanterne rouge au classement WorldTour mais étant donné que le ranking pour l'attribution des licences prend en compte 15 coureurs par équipe, cette formation remonte des places au classement. C'est ce que prétend le manager Daan Luijkx, car l'UCI garde secret son classement, afin de ne pas alimenter le carrousel des transferts. Est-ce plausible qu'aucune équipe ne sache où elle en est pour la saison prochaine ? Chez la nouvelle équipe Lotto, Herman Frison, le directeur sportif affirme que cette situation est très difficile. D'autres, comme Luijkx, ne s'en soucient guère. " Moi je fais mes calculs à l'aide d'un tableau Excel. Je compte non seulement les points de Vacansoleil, mais aussi ceux des autres équipes en tenant compte de leurs transferts. " Les managers qui craignent que leur formation termine après la 15e place doivent espérer que leurs coureurs grappillent encore quelques points WorldTour au cours des prochaines semaines. A défaut, ils devront s'activer sur le mercato. Et chaque point se paiera très cher. JONAS CRETEUR