Cinquième du championnat régulier et même quatrième des playoffs, vaincu in extremis par Genk dans leur duel pour la coupe d'Europe: le Stayen a opéré un brillant retour au plus haut niveau la saison passée. Le stade était comble, l'ambiance chaude, tous les ingrédients étaient réunis et l'équipe a acquis tellement de confiance que nul n'a pu la déstabiliser. Reste à confirmer, même si tout le monde sait que ce sera très difficile.
...

Cinquième du championnat régulier et même quatrième des playoffs, vaincu in extremis par Genk dans leur duel pour la coupe d'Europe: le Stayen a opéré un brillant retour au plus haut niveau la saison passée. Le stade était comble, l'ambiance chaude, tous les ingrédients étaient réunis et l'équipe a acquis tellement de confiance que nul n'a pu la déstabiliser. Reste à confirmer, même si tout le monde sait que ce sera très difficile. Simon Mignolet, un gagneur de points, est parti. Le Gardien de l'année était un géant apte à éliminer un adversaire. Sa brillante saison lui a valu un transfert à Sunderland. Le deuxième gardien, Tom Muyters, espérait recevoir une chance mais le staff technique a convaincu le président Roland Duchâtelet de la nécessité d'enrôler un portier plus chevronné et Muyters a signé à Zulte Waregem. Mark Volders est le nouveau titulaire, Sven Van DerJeugd sa doublure. Si Volders est dans la cage le week-end prochain contre le Lierse, il reprendra la compétition après un an d'inactivité. Il manque donc de rythme et d'assurance. La retraite de Mario Cantaluppi prive l'axe droit de la défense d'un joueur de taille, calme et bon footballeur. Ludovic Buysens est le premier candidat à sa succession mais durant la préparation, Saint-Trond a nettement moins bien reconstruit le jeu depuis l'arrière. A droite, Marc Wagemakers reste numéro un, même si à terme, Denis Odoi devrait prendre la relève. Il peut aussi jouer à gauche, comme il l'a parfois fait la saison passée, ou dans l'axe. Giel Deferm est capable d'évoluer à gauche, bien que le club ait un nouveau gaucher: Yannick Rymenants, formé par le PSV et d'un naturel offensif. Reste à voir s'il est aussi bon en défense. Le Sénégalais Pape Camara, transféré du Standard, est une alternative au c£ur de la défense comme dans l'entrejeu. C'est ici que commence le puzzle, surtout offensivement. Camara est une réserve au duo Wim Mennes- Peter Delorge mais les trois hommes peuvent aussi jouer de concert, Delorge étant alors placé un rien plus en avant. Il a déjà montré son sens du but. Grégory Christ, nouveau venu, est polyvalent. L'ancien médian de Charleroi est aussi bon à gauche qu'à droite et dans l'axe. Bon technicien, il a du pain sur la planche pour s'acquitter de toutes ses tâches sur le plan tactique. La saison dernière, Nils Schouterden a été une révélation au milieu gauche mais sa préparation a été gâchée par une blessure au pied et il ne reviendra que début octobre. Provisoirement, Christ ou Rymenants dépannent sur le flanc. Il n'y a pas d'alternative réelle à Jonathan Wilmet, qui a rejoint Malines, sur le flanc droit. Camara y est insuffisant. Andréa Mutombo est meilleur dans un rôle axial plus proche des attaquants. Carlo Evertz (Eupen) est nouveau mais il a peu joué avec sa robuste équipe eupenoise. Est-il capable de franchir ce cap? Suite au forfait de Cephas Chimedza, qui soigne son genou et qui n'a toujours pas resigné de contrat, Saint-Trond n'a pas d'homme de liaison entre attaque et défense. Mutombo peut réaliser une action mais il la ponctue rarement, comme Christ. HervéOnana, qui ne s'est pas imposé la saison passée, est bon avec le ballon mais il manque d'abattage et n'est pas à l'aise loin du but. Ibrahima Sidibe est trop souvent isolé, du coup. Suite au départ de Wilmet et la blessure de Schouterden, le club n'a plus de profondeur sur les flancs ni de liaison dans l'entrejeu, en l'absence de Chimedza. La défense manque un peu de sérénité et de capacités footballistiques à cause de la retraite de Cantaluppi. Saint-Trond devra plus que jamais s'appuyer sur son organisation et sa solidarité. Par Peter t'Kint