La récession économique mondiale a beau avoir forcé les clubs européens à réduire leur voilure (... et même contraint certains d'entre eux à la faillite), une poignée d'irréductibles continuera sans aucun doute à dépenser sans compter cet été. Les suspects habituels pour attirer les meilleurs joueurs de la planète se nomment d'un côté Chelsea et Manchester United, tous deux exempts de dettes et soutenus par leurs milliardaires de propriétaires. Et de l'autre, Barcelone et le Real Madrid, boostés par leur mainmise sur les droits TV espagnols. Avec dans le viseur trois joueurs présents à la Coupe du Monde en Afrique du Sud : Cesc Fabregas, Franck Ribéry et David Villa.
...

La récession économique mondiale a beau avoir forcé les clubs européens à réduire leur voilure (... et même contraint certains d'entre eux à la faillite), une poignée d'irréductibles continuera sans aucun doute à dépenser sans compter cet été. Les suspects habituels pour attirer les meilleurs joueurs de la planète se nomment d'un côté Chelsea et Manchester United, tous deux exempts de dettes et soutenus par leurs milliardaires de propriétaires. Et de l'autre, Barcelone et le Real Madrid, boostés par leur mainmise sur les droits TV espagnols. Avec dans le viseur trois joueurs présents à la Coupe du Monde en Afrique du Sud : Cesc Fabregas, Franck Ribéry et David Villa. Le président catalan Joan Laporta fut prompt à nier les histoires qui suggéraient que Fabregas rentrerait au bercail dans des circonstances controversées. " En accord avec les règlements de la FIFA, la politique de contrats au FC Barcelone a toujours été de négocier en priorité avec le club du joueur avant de discuter avec le joueur lui-même ", insiste Laporta. Néanmoins, le sentiment qui prédomine dans la cité de Gaudi est celle de son rapatriement. Xavi croit ainsi savoir que le capitaine d'Arsenal reviendra car " il a ce club dans le sang ". L'élection du successeur de Laporta à la tête du Barça, prévue pour cet été, sera un élément central dans ce dossier. Les candidats à la présidence des Blaugrana, dont le favori Sandro Rosell (ancien vice-président), ne manqueront pas de jouer la carte du retour de Fabregas en Catalogne pour grappiller des votes. Enfin, les médias madrilènes n'ont pas fait écho à une arrivée éventuelle du skipper d'Arsenal au Real Madrid, ce qui donnerait à croire que Barcelone semble déjà avoir trouvé en lui son nouvel atout. Le Real Madrid, justement, se prépare à vivre un nouvel été de transferts au top, sous l'égide de Florentino Perez, qui a promis lors de sa présidence une stratégie visant à faire signer les plus grandes stars du ballon rond. On s'attend à ce que les Madrilènes lancent les hostilités après la Coupe du Monde et on pourrait bien assister à un remake de 2002, lorsque Perez avait acheté le buteur brésilien Ronaldo si prompt aux blessures, juste après son excellente Coupe du Monde en Corée et au Japon. Ce contexte aide à comprendre les rumeurs entourant l'arrivée potentielle de Wayne Rooney à Madrid. Après le passage de David Beckham et Michael Owen chez les Merengue, le président Perez est conscient de la puissance que représente le marché anglais au niveau commercial. Le Real devra sans doute battre un record pour s'attirer le buteur prolifique de Man United, sans compter que les conseillers de Rooney utiliseront l'argument madrilène pour faire monter les enchères à Manchester, un club qui a assaini son bilan grâce au transfert de Cristiano Ronaldo au... Real l'an dernier. Il y a fort à parier que les Red Devils joueront plutôt la carte de Nemanja Vidic pour remplir leurs caisses cet été. La cible qui paraît la plus réaliste pour les Madrilènes mène à Ribéry, le meneur de jeu français du Bayern Munich. L'été dernier, le club bavarois avait acheté l'ailier néerlandais Arjen Robben au Real dans ce qui constitue sans doute le premier volet d'un deal dont les observateurs espagnols estiment qu'il aboutira au passage de Ribéry à Madrid. Le joueur français n'a dans ses déclarations fait que renforcer ce sentiment : " Je pense que mon futur sera scellé avant la Coupe du Monde. Je parlerai à mon agent et ensuite au Bayern. Ce sera court et sans douleur. Je ne veux pas être l'acteur principal d'un soap opéra. On a dit beaucoup de choses sur un passage éventuel à Chelsea ou au Real Madrid. Ce sont deux clubs remarquables. Mais rien n'est décidé. Comme tout le monde, je préfère la clarté, pour savoir exactement de quoi sera fait mon avenir. Quoi qu'il arrive, ce sera ma décision. " David Villa est un autre joueur qui reste dans le radar des Madrilènes. La situation financière périlleuse de Valence poussera sans doute le club à vendre ses meilleurs atouts cet été, même si le coach Unai Emery tentera de garder en Andalousie le partenaire de Villa en équipe nationale, David Silva. La volonté de Villa de rester en Espagne est affichée, mais pour l'instant les plus grosses offres viennent d'Angleterre. Affaire(s) à suivre. Atletico MadridLes rumeurs qui lient le talentueux attaquant argentin, à Chelsea ne sont pas prêtes de disparaître. Le gendre de Diego Maradona est le genre d'avant intuitif dont raffole Roman Abramovich. L'oligarque russe ne devrait même pas broncher à l'idée de débourser les 50 millions d'euros estimés pour acheter Aguero à l'Atletico Madrid. Inter MilanTout le monde sait que ce n'est pas l'amour fou entre le jeune avant doué de la tête et le coach de l'Inter José Mourinho. Balotelli en a marre du rôle de joker de luxe et pourrait vouloir quitter San Siro très bientôt à destination d'un club du top en Premier League. Real MadridL'attaquant français (ex-Lyon) n'ayant pas fait flèche de tout bois depuis son arrivée au Real - pour 33 millions d'euros tout de même !-, son futur à Bernabeu est forcément remis en question. Le moulin à rumeurs nous rapporte que Florentino Perez, le président, serait prêt à le brader à l'Inter ou à l'AC Milan.ChelseaDépeint comme le vilain petit canard par la presse anglaise suite à ses infidélités conjugales et brouillé avec les puissants du club londonien, l'arrière-gauche pourrait se donner un nouveau départ. Prenez pour acquis que l'Inter, le Real Madrid et Barcelone se soucient très peu de sa capacité à scandaliser la presse populaire... ChelseaLe petit virtuose du milieu de terrain n'a que sporadiquement joué depuis sa blessure au genou qui l'a tenu écarté des terrains pendant 9 mois. Sa patience semble avoir des limites et en plus il pourra quitter gratuitement le club conformément à l'arrêt Bosman. Les candidats acquéreurs ne devraient pas manquer. BenficaLe longiligne et cultivé médian gauche argentin a prolongé son contrat à Benfica à l'automne dernier. Mais cet accord visait surtout à faire monter les enchères car le président lisboète Luis Filipe Vieira n'attend pas moins de 33 millions d'euros pour son virtuose. Manchester City et Chelsea seraient déjà suffisamment amourachés de lui pour délier les cordons de la bourse. WolfsburgMême s'il n'est pas aussi prolifique que l'an dernier, le joueur bosniaque de l'année demeure l'un des buteurs les plus complets en Europe. Il a une armée d'admirateurs même si le Milan AC, qu'il supporte depuis son enfance, semble avoir une longueur d'avance. Bien sûr, les clubs de la Premier League sont mieux armés financièrement pour s'acquitter des 44 millions d'euros figurant dans sa clause de départ à Wolfsburg. AC MilanTellement efficace durant ses saisons à Marseille et à Arsenal, cette dynamo de l'entrejeu a presque été réduite au rang de spectateur depuis qu'il a rejoint Milan à l'été 2008. Son approche un peu hara-kiri du jeu est qualifiée de peu intelligente en Serie A mais c'est sûr, le Français a toujours des fans en Ligue 1 et en PremierLeague. Atletico MadridLa Juventus semble aimer multiplier les expériences aux avant-postes : Amauri, DelPiero, Trezeguet et Iaquinta actuellement et peut-être bientôt l'avant uruguayen diablement efficace, Diego Forlan, lui aussi déjà trentenaire. C'est en tout cas ce que croit savoir la radio espagnole Cadena Ser. Quoiqu'un retour en PremierLeague, où il avait déjà évolué sous les couleurs de Manchester United, n'est pas à exclure. FC CologneLa Juventus, le Bayern Munich et le Real Madrid se livreraient une bataille à trois pour signer l'élégant défenseur central brésilien, considéré comme l'un des meilleurs à son poste en Bundesliga. Et avouons-le, pourquoi ne quitterait-il pas un navire de Cologne qui semble en train de sombrer ? LilleL'international ivoirien (ex-Beveren) preste une saison prolifique et créative au LOSC suite à son transfert du Mans l'été dernier. Le petit Ivoirien versatile - il peut jouer comme ailier, comme médian offensif ou comme second attaquant - a toujours affiché son ambition d'évoluer en Espagne ou en Angleterre. La direction lilloise souhaiterait le conserver mais pourra-t-elle résister à la perspective de rentabiliser rapidement l'investissement de 9 millions d'euros consenti l'été dernier. NaplesIl semblerait que le coach de l'Inter José Mourinho ait demandé à son président Massimo Moratti davantage de joueurs de classe dans l'entrejeu, identifiant le polyvalent slovaque comme top priorité. Le président napolitain Aurelio De Laurentiis proclame le joueur de 22 ans " intransférable " mais une offre à 33 millions de Moratti ou d'un autre gros calibre pourrait le faire changer d'avis. Lille Le petit Belge du LOSC est l'attraction de la L1 depuis plusieurs semaines. Un talent hors normes qui intéresse les plus grands d'Europe : Arsenal serait le plus insistant d'entre eux, et Zinédine Zidane, conseiller du président Florentino Perez au Real Madrid, en est fou. Mais pour l'attirer, il faudra mettre le prix fort puisqu'il a récemment prolongé jusqu'en 2014 et rêve de Ligue des Champions avec le club nordiste. Sao PauloLe médian brésilien de 24 ans dont la cote est très élevée a tenté de partir en Europe l'été dernier mais aucun club ne sembla décidé à payer une somme surévaluée par Sao Paulo. Les choses devraient changer l'été prochain : la crise est toujours là mais un club du top de la Bundesliga ou de la Serie A (on parle avec insistance de l'AC Milan) devrait décrocher le jackpot. Séville Constitue une garantie de buts tant pour Séville que pour le Brésil, il a été lié fortement à des clubs italiens et espagnols du top ces deux derniers étés, mais Séville a chaque fois fait capoter un transfert en se montrant trop gourmand. Cette fois, la perspective d'une aubaine de 28 millions d'euros devrait convaincre les Andalous de vendre leur buteur. Sporting LisbonneDes sources sérieuses au Portugal font état de l'intérêt de Sir Alex Ferguson pour ce médian défensif, qui coûterait environ 11 millions d'euros. Everton, Genoa et la Fiorentina sont en embuscade. SalzbourgGrand, fort et athlétique, la machine à scorer de l'Autriche et du Red Bull Salzbourg semble promise au championnat anglais, où les Blackburn Rovers lui font les yeux doux. L'Espanyol Barcelone et l'Udinese, Genoa et la Sampdoria sont sur les rangs pour participer aux enchères. PalermePour sa seconde saison à Palerme, l'arrière central danois fait de mieux en mieux. Même si le président impétueux Maurizio Zamparini promet de faire tout ce qu'il peut pour le retenir, on a du mal à s'imaginer qu'il refusera des offres sonnantes et trébuchantes de suiveurs comme Manchester United et la Juventus. CSKA MoscouLe médian droit très intelligent de l'équipe serbe et moscovite a vu sa réputation grandir au fil des ans. Son agent Dejan Joksimovicb a déclenché une bataille transcontinentale pour son joueur. Mis à prix à 22,5 millions, la moitié devrait suffire pour s'attirer ses services. Sao PauloLe coach brésilien Dunga, normalement très silencieux lorsqu'il s'agit d'éloges individuelles, a fait une exception pour ce défenseur central de 25 ans. Il lui prédit de briller au sommet en Europe, ce que confirment des directeurs techniques allemands et italiens, particulièrement Ariedo Braida de l'AC Milan. SévilleMalgré un attachement très fort à sa région natale, le talentueux ailier droit devrait quitter l'Andalousie cet été. Il se murmure via Marca, la voix non officielle du Real Madrid, que Florentino Perez serait sur le coup. La clause de départ s'élève à 67 millions mais le président madrilène est convaincu de pouvoir négocier au rabais. SchalkeMême si le boss de Schalke 04 Felix Magath explique à qui veut l'entendre que son jeune gardien n'est pas près de la porte de sortie, le club de Gelsenkirchen n'est pas dans la meilleure forme financière qui soit et la perspective de toucher une somme coquette de la part du Bayern ou de Manchester United pour son portier pourrait convaincre les Allemands. MarseilleAprès avoir mené la ligne d'attaque de l'OM pendant cinq ans, le puissant buteur sénégalais rêve d'un nouveau challenge ailleurs. Une série de clubs anglais, espagnols et allemands seraient ravis de l'accueillir. Son contrat court encore jusque 2014 mais 11 millions d'euros devraient faire l'affaire pour le transférer. LilleL'excellent défenseur central franco-marocain avait espéré un transfert à Marseille à l'été 2009 mais, à son grand désappointement, il dut rester dans le Nord. Douze mois après ce qu'il considère encore comme une trahison, il pourrait obtenir son passe-droit vers l'étranger, avec Liverpool qui est à l'affut. Cruz AzulL'un des joueurs les plus influents sur le jeu du Paraguay, qui a atteint un rendement maximum en se qualifiant pour la Coupe du Monde. Ce médian offensif gauche a été suivi toute la saison par des scouts venus du Portugal, d'Espagne et d'Angleterre. Première mise à prix : un montant " ridicule " de 2,8 millions d'euros. Paris Saint-GermainLes Parisiens sont dans le doute et sur le point de remodeler leur équipe une énième fois. Le PSG espère toucher près de 17 millions pour son médian créatif béninois et les utiliser pour attirer trois gros calibres au Parc des Princes. On peut s'attendre à un intérêt prononcé des clubs anglais, qui l'ont dans leur radar depuis quelque temps. AjaxL'avant uruguayen connaît une période prolifique. Les big spenders de la PremierLeague sont à l'affût et leurs livres sterling pourraient bien convaincre les Amstellodamois de renflouer leurs caisses. LyonLe médian n'est peut-être pas le joueur le plus spectaculaire qui soit mais en termes de fiabilité et d'efficacité, il fait partie du top. Pas étonnant dès lors que Louis van Gaal en ait fait l'une de ses priorités pour la saison prochaine au Bayern Munich. L'Inter serait également intéressé. FiorentinaLe Real Madrid, Chelsea et Manchester City ont été liés de près ou de loin à cet arrière gauche péruvien, dont les dribbles et les centres en ont fait la coqueluche des fans en Toscane, depuis qu'il est arrivé de Catane en 2008. Le directeur sportif florentin Pantaleo Corvino ne sortira de son lit que pour une offre équivalente à 22 millions d'euros, a-t-il déclaré. AjaxLes spéculations vont bon train au sujet du Diable Rouge. Impressionnant en défense centrale à l'Ajax, il peut également évoluer au poste de médian défensif comme en équipe nationale. Il se murmure que son choix se portera soit sur Barcelone, soit sur un gros calibre du championnat anglais. A 22 ans, notre compatriote a de beaux jours devant lui et son prix (près de 9 millions) pourrait sembler une broutille pour le club qui le veut vraiment. Manchester UnitedSa femme n'en fait pas un mystère : la vie chez les Mancunians n'est pas sa tasse de thé et les spéculations vont bon train quant à l'avenir du solide défenseur central serbe, pas vraiment en odeur de sainteté avec Alex Ferguson. Son agent dit de lui que son rêve est de jouer en Liga et ce ne serait pas une surprise de le voir évoluer au Real ou au Barça la saison prochaine. Sous contrat à Manchester jusqu'en 2012, sa valeur est estimée à plus de 33 millions d'euros. ValenceC'est un miracle digne des processions andalouses que Valence ait pu conserver jusqu'à cette saison son buteur vedette. Surtout lorsque l'on connaît l'énorme dette du club du sud de l'Espagne. Une offre de 50 millions émanant de Manchester United, Manchester City ou Chelsea pourrait effacer une partie de l'ardoise de Valence cet été. par nick bidwell & gavin hamilton, world soccer