Les gardiens
...

Les gardiens" JanMoons et Brokkie, ainsi que Bram Castro, un jeune. Jan participe bien au jeu. Le Hongrois Brockhauser est peut-être meilleur sur les hauts ballons mais tous deux sont du même niveau, ce qui est nécessaire dans la lutte pour le titre. Quand Jan a appris que Genk s'intéressait à Geert De Vlieger, il a été désarçonné mais il s'agissait d'un malentendu. Je ne pense pas que le Racing cherche un premier gardien. Jan a prouvé qu'il pouvait l'être. Il a commis quelques erreurs mais sa saison est bonne. Il a gagné des points pour nous". Les défenseurs"Malgré toutes les critiques, c'est du solide. Le Marocain Akran Roumani est un bon arrière gauche expérimenté. Il est fort même s'il relance parfois à mauvais escient. Il faut choisir ses moments. Si vous foncez alors que vous n'avez pas d'espaces, vous exposez l'équipe. Il est toutefois en progrès. Il accepte mieux les critiques. C'était peut-être un problème culturel: son peuple est fier. Nous avons notre maestro, l'Ivoirien Didier Zokora, le plus grand talent défensif du championnat. On a l'impression que tout lui est facile: il est vif, il a une bonne vista, une prodigieuse accélération ballon au pied. Un joueur d'élite dont le flair séduit le public, même s'il commet encore des erreurs de jeunesse. D'abord médian, Hans Leenders a reculé d'un cran. Il est moins doué que Zokora mais il progresse beaucoup, y compris à la relance. Il est en train de percer. A droite, nous avons aligné Kevin Vanbeuren puis le Camerounais Justice Wamfor. Vanbeuren trouve son rythme. Justice tient incroyablement bien sur ses jambes. Il a une excellente mentalité. Sa relance et sa concentration sont perfectibles. En effet, il faut lui accorder un peu de temps, puisqu'il est en fait médian. Lorsqu'ils sont sous pression, ils commettent encore des erreurs, faute d'expérience. On prétend que cette ligne constitue notre point faible mais il est impossible d'être premier avec une mauvaise défense. Nous devons améliorer notre relance, c'est la leçon de nos matches au Standard et à St-Trond. Durant le derby, les défenseurs ont trop procédé par longs ballons qui revenaient bien trop vite".Les médians" Thomas Chatelle et le Bosniaque Mirsad Beslija se relaient à droite. Thomas est un rien meilleur. Il est plus alerte et accomplit mieux sa tâche défensive. Il faut parfois secouer Mirsad. Il apporte sans doute davantage à la construction, il a le sens du but. Les deux joueurs constituent de bons choix. A gauche, Koen Daerden livre une très bonne saison. Il est capable de réaliser une action tout en s'acquittant de sa part de travail défensif. Il coupe bien les angles et nous aide en convergeant dans l'axe. l'Italien Marco Ingrao, vif, fin technicien, peut nous aider à ce poste, même s'il est encore très jeune (19 ans). Dans l'axe, l'Australien Josip Skoko et moi nous entendons parfaitement depuis la fin de la saison passée. Nous nous sommes trouvés quand nous avons évolué côte à côte et non plus l'un devant l'autre. Même si nous sommes souvent en infériorité numérique, nous couvrons bien notre espace. L'adversaire poste toujours un homme devant la défense pour isoler nos attaquants et relancer le jeu, ce qui nous oblige à effectuer de fameux efforts. Nous les consentons de bon coeur, pour le bien de l'équipe. Nous avons des problèmes quand nos attaquants ne se jouent pas de cet homme supplémentaire, ne le placent pas sous pression. L'entraîneur a une recette. Il nous répète: -Courez. De fait, c'est ce qu'il faut faire même s'il nous arrive de jurer. Nous effectuons le sale boulot mais c'est pour l'équipe, je le répète". Les attaquants"Deux brillants attaquants. Le Burkinabé Moumou Dagano est l'homme d'une action, d'une ouverture, il sait conserver le ballon. Wesley Sonck joue en profondeur, il a le sens du but. J'ai été surpris par la fraîcheur de Moumou après la Coupe d'Afrique. Je craignais qu'il ne soit à plat et néglige le travail défensif. Que du contraire, il a repris le fil immédiatement. Pendant son absence, Wesley n'a pas marqué. On a vite fait le rapprochement. De fait, Moumou lui facilite la vie car il monopolise l'attention des défenseurs. Un autre avant fait sans doute moins peur et l'attention des défenseurs se reporte sur Sonck. Ce qui ne l'empêche pas de bien faire son travail. Wesley a son caractère. C'est un gagnant. Ça ne me cause pas problème. Je n'hésite pas à lui faire une remarque quand il commet une erreur. Nous nous entendons bien en-dehors du terrain. Sinon, nos caractères se heurtent parfois. Au début du championnat surtout, les autres n'ont pas toujours bien accepté son caractère. Je trouve que Wesley a raison de rester lui-même. Même quand il rate des occasions, il est présent dans le jeu. Il ne néglige jamais son boulot. Quant à l'erreur, elle est humaine... ce qui ne veut pas dire qu'il doive renoncer à l'autocritique".Les entraîneurs"Ils ont beaucoup de mérite. Ils ont réintroduit des règles de conduite, de la discipline dans le groupe, avant de chercher un style de jeu qui nous convienne. L'entraîneur Sef Vergoosen ne peut s'en sortir seul car nous travaillons souvent en petits groupes spécifiques. Au moins deux ou trois fois par semaine. Les attaquants se concentrent sur la finition ou sur le passing, les médians sur la distribution du jeu, la défense et le jeu en profondeur, les défenseurs travaillent la zone et la relance par les flancs". Le système"Jamais encore nous ne nous sommes adaptés à notre adversaire. Chacun sait ce qu'il a à faire, défensivement comme offensivement. Ça rend la tâche de chacun plus simple, y compris pour les réservistes. Chacun évolue à sa meilleure position, sans qu'on modifie le schéma. Lorsqu'il est bien appliqué, un système de jeu immuable est un atout considérable. Sinon, il devient peut-être un problème. L'entraîneur nous le répète: nous pouvons gagner contre n'importe qui mais nous pouvons aussi être vaincus, si nous n'appliquons pas bien notre tactique".Peter 'T Kint,"Josip et moi nous courons comme des fous"