Ce samedi 16 décembre, Club RTL diffuse le combat entre Ryad Merhy, qui remet en jeu son titre WBA intercontinental, et l'Américain Nick Kisner. Tandis qu'Anne Ruwet sera en bord de ring, Emiliano Bonfigli commentera le duel en compagnie d'Ermano Fegatilli. Le journaliste a pris l'habitude de troquer son habit de " Monsieur foot " lors des soirées boxe de la chaîne.
...

Ce samedi 16 décembre, Club RTL diffuse le combat entre Ryad Merhy, qui remet en jeu son titre WBA intercontinental, et l'Américain Nick Kisner. Tandis qu'Anne Ruwet sera en bord de ring, Emiliano Bonfigli commentera le duel en compagnie d'Ermano Fegatilli. Le journaliste a pris l'habitude de troquer son habit de " Monsieur foot " lors des soirées boxe de la chaîne. " J'ai commencé en bord de ring quand Luc Maton était derrière le micro ", se souvient-il. " Quand RTL m'a demandé de prendre le relais aux commentaires, j'ai eu un peu peur car la boxe m'a toujours intéressé mais je n'ai jamais eu un regard de spécialiste. Plus jeune, je me souviens m'être levé pendant la nuit pour regarder un combat de Tyson qui avait duré...8 secondes ! " Pour se préparer, le journaliste s'est donc documenté et a enchaîné le visionnage de combats. Aujourd'hui encore, le temps de préparation n'est pas le même que pour un match de foot. " Je recherche toujours le même type d'infos : le palmarès du boxeur, le nombre de combats effectués, etc. Je veux tout savoir sur l'adversaire de Merhy : est-ce qu'il est massif ? Est-ce qu'il mise sur son direct ou son crochet ? Mais les articles de presse ou les sites sur la boxe sont plutôt rares. J'en ai déniché un, boxrec.com. Pour le reste, je dois utiliser des moteurs spécifiques, comme google Etats-Unis. Cela demande davantage de temps. " Bonfigli a aussi pris l'habitude de revoir les précédents matches qu'il a commentés pour se remettre dans " l'ambiance " et se familiariser avec la terminologie. " Durant le direct, j'accorde une place plus importante au consultant. Je n'ai pas de passé de boxeur ou assez de ressenti pour émettre une opinion. En foot, c'est différent, je n'ai pas joué à un haut niveau mais j'ai des bases. Quand je ne suis pas d'accord avec mon consultant foot, je débats avec lui. " La place de laquelle il commente le duel a un impact sur son ressenti. " Nous sommes vraiment collés au ring. On perçoit clairement les gouttes de sueur de boxeurs. J'ai déjà reçu du sang sur mes fiches ! "