Au premier abord, elle peut sembler quelque peu bourgeoise, voire austère. Et pourtant, la ville de Bordeaux n'est pas, ou plus, cette ville-musée longtemps surnommée la " belle endormie ". Certes, un petit tour dans le centre-ville vous confrontera au Bordelais " typé ", un peu coincé, pull en cachemire sur les épaules, pantalon fleuri au bas retroussé, chaussé de ses petites docksides.
...

Au premier abord, elle peut sembler quelque peu bourgeoise, voire austère. Et pourtant, la ville de Bordeaux n'est pas, ou plus, cette ville-musée longtemps surnommée la " belle endormie ". Certes, un petit tour dans le centre-ville vous confrontera au Bordelais " typé ", un peu coincé, pull en cachemire sur les épaules, pantalon fleuri au bas retroussé, chaussé de ses petites docksides. Mais le cru bordelais de 2016 est bien plus éclectique désormais. Notamment grâce a la métamorphose spectaculaire qu'a connue la ville. Depuis 2007, l'UNESCO a classé près de la moitié du territoire bordelais sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité pour ses splendides ensembles architecturaux. Là où Paris a eu François Mitterrand pour se réinventer, Bordeaux a Alain Juppé, maire de de la capitale girondine depuis 2006 après un premier mandat à la tête de la ville entre 1996 et 2004. Cet ancien Premier ministre et candidat à la prochaine présidentielle est à la base de l'ambitieux projet de réaménagement qui a radicalement changé le paysage de la capitale girondine. Ravalement de façade du centre historique, réaménagement des quais, création de promenades et mise en place de tramways ont modernisé l'ensemble dont la mixité culturelle fait de la cité girondine une place cosy, chic et branchée de l'Hexagone. Et le Bordelais en est fier de sa ville et de sa région, l'Aquitaine : " Vous y retrouvez tout ce que vous désirez : une ville attrayante, dynamique. Et si vous souhaitez un peu de calme, la campagne girondine offre de merveilleux recoins et les belles et vastes plages sauvages qui longent l'Atlantique ne sont qu'à une demi-heure (ndlr, le bassin d'Arcachon, la Dune du Pilat ou Lacanau) ", nous raconte-t-on à l'office de tourisme. Bordeaux s'est essentiellement développée sur la rive gauche de la Garonne ( fleuve long de près de 700 km prenant sa source en Espagne). Le centre-ville suit la courbe du fleuve de l'ancien port de la Lune jusqu'au quartier du Bacalan. Pour une promenade à travers les ruelles pittoresques de la ville qui vous feront voyager entre l'époque médiévale et le siècle des lumières, démarrez de la place de la Comédie où vous apprécierez le Grand Théâtre. Bifurquez vers la place de la Bourse avant de vous arrêter place Saint-Pierre. Rejoignez la Grosse cloche, beffroi de l'ancien hôtel de ville et l'un des plus vieux de France, avant de rejoindre les quais porte de Bourgogne. Bordeaux est une ville qui se visite très facilement, que ce soit à pied ou à vélo, la circulation automobile dans le centre étant réduite. Si vous aimez l'ambiance des vieux quartiers, les ruelles animées du Vieux Bordeaux (le quartier Saint-Pierre) vous ne laisseront pas de marbre. Parmi les quartiers les plus animés, rendez-vous au " port de la Lune " (quai de Palludate) très fréquenté par les étudiants, avec ses nombreux bars et boîtes de nuit. Pour les plus romantiques, une balade en bateau le long de la Garonne vous y attend. L'ex-belle endormie a acquis le statut de Petit Paris. Mais à écouter les Bordelais, personne n'a envie d'échanger la dolce vita girondine contre le stress et la cohue de la capitale française. PAR THOMAS BRICMONT À BORDEAUX - PHOTOS BELGAIMAGE