Belle armada, by Pad'R

Le nouveau recueil de Pad'R doit son titre à... Thomas Meunier. Après la victoire contre les Russes à l'EURO, l'Ardennais avait déclaré qu'il faudrait "une belle armada" pour vaincre les Diables. La formule a fait mouche chez le dessinateur. Ce livre, tout chaud, contient plus de 175 dessins, dont une quarantaine d'inédits. Il y est forcément question de notre équipe nationale de foot, mais aussi de nos clubs, des athlètes belges qui sont allés au Jeux de Tokyo, etc. Avec une place particulière pour nos hockeyeurs. Les Red Lions sont d'ailleurs représentés dès la préface, puisqu'elle a été pondue par Vincent Vanasch, notre "autre" meilleur gardien de but du monde. Il écrit notamment: "Je repense à cette rencontre av...

Le nouveau recueil de Pad'R doit son titre à... Thomas Meunier. Après la victoire contre les Russes à l'EURO, l'Ardennais avait déclaré qu'il faudrait "une belle armada" pour vaincre les Diables. La formule a fait mouche chez le dessinateur. Ce livre, tout chaud, contient plus de 175 dessins, dont une quarantaine d'inédits. Il y est forcément question de notre équipe nationale de foot, mais aussi de nos clubs, des athlètes belges qui sont allés au Jeux de Tokyo, etc. Avec une place particulière pour nos hockeyeurs. Les Red Lions sont d'ailleurs représentés dès la préface, puisqu'elle a été pondue par Vincent Vanasch, notre "autre" meilleur gardien de but du monde. Il écrit notamment: "Je repense à cette rencontre avec Pad'R lors de laquelle j'ai pu m'essayer à de nombreux croquis et, sous ses conseils avisés, réaliser ma propre caricature (...) Mais lorsque j'ai pu observer mon chef-d'oeuvre, j'ai constaté que je ne m'étais pas trompé de vocation... Et j'ai su que je continuerais à enfiler mon équipement de gardien des Red Lions." On aurait pu s'attendre à ce que nos têtes pensantes n'ajoutent pas de l'huile sur le feu après les incidents de Standard-Charleroi. Il y avait déjà eu un petit dérapage politique après le Clasico du mois de septembre dernier. Ce jour-là, Jean-Michel Javaux avait attaqué l'arbitre NicolasLaforge sur Twitter, critiqué sa décision de donner une carte rouge (pourtant incontestable) à un joueur de son Standard: "Tu ne fous pas un match en l'air à la sixième minute quand tu as une marge d'interprétation. N'importe quoi. Ou comment ne pas comprendre l'esprit des lois et la psychologie d'un match. Pas demain qu'on aura des arbitres à l'EURO ou au Mondial." Ce dimanche, le même Ecolo en a remis une couche en s'en prenant à nouveau au même arbitre. Au lieu de condamner les graves incidents signés par les supporters de son équipe de coeur, au lieu de reconnaître qu'il n'y avait pas photo sur le terrain et que Charleroi était simplement bien plus fort, il a mis en cause le choix du referee, toujours Nicolas Laforge. Il y en a quand même qui feraient mieux de s'occuper des centrales et des éoliennes. Faire partie des équipes présentes dans FIFA, ça reste quand même un Graal. Il n'y a pas de hasard: vu leurs résultats ces derniers mois, nos Red Flames augmentaient leurs chances d'entrer dans le jeu. C'est fait, pour l'édition 2022. La Fédération s'est exprimée sur les réseaux: " Surprise! The @BelRedFlames are in the new FIFA 22! Thank you @EASPORTSFIFA." Pour célébrer l'événement, un petit film a été réalisé. On y voit témoigner quelques-unes des meilleures joueuses du pays. Dans leurs commentaires, on entend par exemple: "On a attendu longtemps ce moment", "C'est un rêve devenu réalité" et aussi "On aurait quand même pu nous mettre une note un peu plus élevée." Une qualification pour le prochain Mondial, ça pourrait faciliter les choses sur ce plan-là. Entre deux airs du Grand Jojo, vraie star de l'après-midi de dimanche à Anderlecht (on l'a entendu avant le match, à la mi-temps, lors de chaque but mauve, après la victoire), on s'est amusé à zieuter les deux marquoirs qui faisaient défiler des messages publicitaires. On a ainsi appris que la liqueur lancée en 2019 était toujours disponible dans le commerce. C'est la Woodberries Purple, et en cherchant, on apprend qu'elle est le résultat d'un savant mélange de fruits... rouges, citron et gingembre. Autre produits vantés pendant le match: les vélos de la marque OLMO aux couleurs du club. On a aussi eu droit aux inévitables messages sur les charmes du Durbuy de Marc Coucke. Et même à cinq buts.