Chez les Javaux, quand c'est pas Marcel, c'est Jean-Mi

Marcel Javaux n'est plus chaque lundi sur le plateau de La Tribune pour approuver ou condamner des décisions arbitrales. Mais on a aujourd'hui Jean-Michel pour le faire. Avec un peu plus de mauvaise foi, parce que lui, il est grand supporter du Standard. Le fan rouche des Verts a dégainé ce dimanche parce qu'il n'était pas d'accord sur la décision d'exclure le Liégeois Ameen Al-Dakhil après six minutes, pour son intervention fautive sur Yari Verschaeren. Jean-Michel Javaux a manifesté son mécontentement et condamné l'arbitre Nicolas Laforge en ces termes bien de la région: "C'est juste biesse." Stéphane Breda, ancien arbitre et consultant pour Vivacité et SudPresse, a réagi: "Nicolas Laforge a été excellent." Et s'il était ...

Marcel Javaux n'est plus chaque lundi sur le plateau de La Tribune pour approuver ou condamner des décisions arbitrales. Mais on a aujourd'hui Jean-Michel pour le faire. Avec un peu plus de mauvaise foi, parce que lui, il est grand supporter du Standard. Le fan rouche des Verts a dégainé ce dimanche parce qu'il n'était pas d'accord sur la décision d'exclure le Liégeois Ameen Al-Dakhil après six minutes, pour son intervention fautive sur Yari Verschaeren. Jean-Michel Javaux a manifesté son mécontentement et condamné l'arbitre Nicolas Laforge en ces termes bien de la région: "C'est juste biesse." Stéphane Breda, ancien arbitre et consultant pour Vivacité et SudPresse, a réagi: "Nicolas Laforge a été excellent." Et s'il était plus crédible qu'un politicien supporter pour juger? Jean-François Lecomte, ex-gardien de Liège, Saint-Trond, Charleroi et La Louvière, a un descendant qui fait des flammes. Son fils Lilian, actuellement en rhéto, a été sacré champion de Belgique du triple saut en scolaires. Il a été repéré un peu par hasard. Alors qu'il venait de stopper le foot, Roger Lespagnard l'a vu s'activer et lui a directement trouvé quelque chose. Il l'a pris dans son groupe et l'a façonné. L'entraîneur de Nafi Thiam avait vu juste puisqu'il y a maintenant ce titre, un an seulement après les début du gamin. Lilian s'est confié à SudPresse: "Roger était là pour la compétition. Il ne parle pas beaucoup. Ce n'était pas sentimental. Mais je pense qu'il était fier de ce que j'avais fait. Il m'a dit que personne ne m'enlèverait jamais cette médaille. Et que je pouvais aller encore bien plus loin." Georges Mikautadze a fait fureur la saison passée avec Seraing et s'imaginait un avenir à court terme à Metz. On aurait pu croire que son retour au Pairay sur le gong du mercato allait le frustrer. Pas du tout. En deux matches et demi entre-temps avec les Métallos, il a assuré... 100% de leur production offensive. Trois buts contre Lokeren en Coupe de Belgique, puis un autre le week-end passé sur le terrain de l'Antwerp. Il fait encore mieux que ses stats dingues de la saison dernière.En championnat, le parcours de La Gantoise est dramatique. Cette fois, c'est sur le terrain de Courtrai que les Buffalos ont pris l'eau. L'équipe de Hein Vanhaezebrouck se retrouve à une indigne seizième place. On sait que le coach n'est pas le champion de l'autocritique. Il aime s'en prendre à ses attaquants qui n'ont pas su conclure. Ou aux arbitres. Vieille habitude chez lui. Il n'a pas fait autrement après cette défaite et il a sorti des chiffres. Il ne comprend pas qu'un but de son équipe ait été annulé pour un hors-jeu constaté près de trente secondes avant l'entrée du ballon dans le goal. Il ne comprend pas que notre VAR utilise seulement deux dimensions et pas trois. "En Belgique, on a recours à la 2D parce qu'on trouve que la 3D coûterait trop cher. C'est ça, notre football professionnel: on se satisfait de 80% de vérité et on accepte une marge d'erreur de 20%. Moi, je trouve ça tout à fait inacceptable." Il a toutefois ajouté qu'il considérait le VAR du jour comme un des meilleurs arbitres du pays. La chèvre et le chou. "Impossible de bien jouer au football sur un terrain pareil, le ballon était aussi insaisissable qu'un lapin": Lior Refaelov a démoli l'organisation du Standard après la victoire des Mauves dans le Clasico. Il reprochait au club de ne pas avoir arrosé la pelouse juste avant le coup d'envoi, puis à la mi-temps. Cela avait été fait avant l'échauffement, mais plus entre cette mise en jambes et le début du match. Le Standard a répliqué que ça n'avait pas été possible à cause de la présence de DJ sur l'aire de jeu...