Baraki!

Au Standard, la ligne du hors-jeu du VAR ne fonctionnait pas, ce qui a donné lieu à une vive réaction ostendaise et à une réclamation officielle suite au seul but du match, pour les Rouches. Le lendemain, nouveau souci technique dans un stade de la Principauté. À Seraing, c'est l'hymne officiel de la Jupiler Pro League qui n'a pas voulu démarrer. Un DJ fatigué, probablement? À ce moment-là, alors qu'il n'y avait pas un bruit dans le stade, un supporter sérésien a cassé le silence en envoyant un "baraki" bien senti à l'adresse de ThomasDidillon. Le gardien français du Cercle avait autrefois été prêté par Metz à Seraing et il avait alors découvert ce terme bien de la région. Alors qu'il était à Anderlecht, il l'avait utilisé en visant les supporters liégeois e...

Au Standard, la ligne du hors-jeu du VAR ne fonctionnait pas, ce qui a donné lieu à une vive réaction ostendaise et à une réclamation officielle suite au seul but du match, pour les Rouches. Le lendemain, nouveau souci technique dans un stade de la Principauté. À Seraing, c'est l'hymne officiel de la Jupiler Pro League qui n'a pas voulu démarrer. Un DJ fatigué, probablement? À ce moment-là, alors qu'il n'y avait pas un bruit dans le stade, un supporter sérésien a cassé le silence en envoyant un "baraki" bien senti à l'adresse de ThomasDidillon. Le gardien français du Cercle avait autrefois été prêté par Metz à Seraing et il avait alors découvert ce terme bien de la région. Alors qu'il était à Anderlecht, il l'avait utilisé en visant les supporters liégeois et ça n'avait pas été très bien pris. Il avait d'ailleurs pris la peine de s'excuser. Pas étonnant parce que le gars a de bonnes manières, fruit d'une excellente éducation. Mais l'arroseur s'est quand même fait arroser, avec un peu de retard. Luna Vanzeir évolue dans l'équipe féminine de Louvain. Le week-end passé, elle a marqué le but de la victoire face aux joueuses de La Gantoise. Puis son frère Dante a scoré dès la première minute du match de l'Union à Malines. La différence, c'est qu'après ça, les Bruxellois se sont inclinés (3-1). Pas trop grave. Ils restent dans le top 4. Et la première équipe de la capitale. Toujours au Cercle, il y a eu un jubilaire le week-end passé. Hannes van der Bruggen a disputé son 300e match en première division. Le même jour, un autre homme "fêtait" le même total: Marc Brys, sur le banc de Louvain, en était à son 300e match de coach à l'occasion de la visite d'Eupen. Le CEO d'OHL a cru bon, pour le remercier et le féliciter, de lui offrir une bouteille de champagne avant le coup d'envoi. Un peu moins de deux heures plus tard, le Marco n'avait pas trop envie de la déboucher et de faire la teuf. 1-4... Mile Svilar a du mal à se faire une place dans le but de Benfica. Il était présenté comme un des plus grands talents de l'histoire d'Anderlecht et on ne peut s'empêcher de penser qu'il est parti trop vite, trop haut. Parce que la place entre les perches du Sporting lui était pour ainsi dire réservée, il y avait un planning bien précis avec lui. Aujourd'hui, à 21 ans, il décide d'arrêter son aventure avec les sélections d'âge de chez nous et d'opter pour la Serbie. Mais bon, s'il est aussi imprévisible que son père Ratko autrefois, du temps où celui-ci faisait la pluie et le beau temps dans le but de l'Antwerp, ce n'est peut-être pas définitif. Le barnum de la Formule 1 fait escale dans nos Ardennes le week-end prochain. Et ça donne des idées à l'un ou l'autre footballeur. Comme à Radja Nainggolan qui, à peine revenu au pays, s'est mis tristement en évidence avec sa caisse, en pleine nuit encore bien. Ça part mal pour un Ninja qui avait déclaré, lors de sa conférence de presse de présentation, qu'il allait être un exemple pour ses coéquipiers. Au Bosuil, on pensait pourtant être débarrassé des Fangio depuis le départ de Jordan Lukaku, avec son casier judiciaire automobile long comme le bras. Il y avait notamment eu ce retrait de permis pour neuf mois, assorti d'une amende de 840 euros. On retombe sur une coupure de presse de l'époque, et ça fait peur quand même. Extrait: "Ce jour-là, la police remarque un Range Rover effectuant des manoeuvres dangereuses à vitesse élevée sur la E19 à hauteur de la bretelle de Rumst. Le véhicule en dépasse d'autres par la droite puis se rabat et freine brutalement, forçant les automobilistes qui le suivent à piler. Le chauffard semble faire la course avec quelqu'un. Le Range Rover emprunte la bande d'arrêt d'urgence, slalome dans le trafic sans utiliser ses feux clignotants, s'insère de force dans la circulation et serre de trop près les voitures devant lui."