Broos, Bafana Bafana et vuvuzelas

Un Belge étiqueté Bruges connaît déjà l'Afrique du Sud: Glenn Verbauwhede, le gardien complètement dingue (accessoirement ami des lamas) qui a commis dans ce championnat une simulation à hurler de rire - ou pas. Il s'était laissé tomber de façon si ridicule qu'à côté de lui, Neymar peut aller se rhabiller. Un autre Brugeois, Hugo Broos, va tenter un gros défi en Afsud, où on croit clairement en lui. La preuve: la fédé lui offre un contrat de cinq ans alors qu'il en a 69. Il profite toujours de l'aura acquise grâce à la victoire à la Coupe d'Afrique avec le Cameroun en 2017. D'autres nations africaines l'ont d'ailleurs approché, dont le Congo.
...

Un Belge étiqueté Bruges connaît déjà l'Afrique du Sud: Glenn Verbauwhede, le gardien complètement dingue (accessoirement ami des lamas) qui a commis dans ce championnat une simulation à hurler de rire - ou pas. Il s'était laissé tomber de façon si ridicule qu'à côté de lui, Neymar peut aller se rhabiller. Un autre Brugeois, Hugo Broos, va tenter un gros défi en Afsud, où on croit clairement en lui. La preuve: la fédé lui offre un contrat de cinq ans alors qu'il en a 69. Il profite toujours de l'aura acquise grâce à la victoire à la Coupe d'Afrique avec le Cameroun en 2017. D'autres nations africaines l'ont d'ailleurs approché, dont le Congo. Ce n'est plus seulement un hit des Beatles, c'est aussi l'appellation d'un plan d'action contre la discrimination et le racisme lancé par l'Union belge en collaboration avec ses ailes régionales (Voetbal Vlaanderen et ACFF). L'UB a révélé la semaine passée les noms des quatorze membres de son Diversity Board - près de soixante candidatures avaient été envoyées. "Quatorze experts qui ont tous acquis une solide expérience dans des thématiques aussi délicates que l'égalité des sexes, l'homophobie, le racisme, le sexisme, la religion, etc., suivront de près la concrétisation de ce plan au cours des quatre prochaines années", dit le communiqué. Ces experts ne sont pas connus du grand public, à l'exception peut-être de Paul Beloy, qu'on a connu (ou pas) comme joueur professionnel à Malines, au Beerschot et au Lierse. C'est une statistique révélée par Het Laatste Nieuws: depuis le début de l'année, les Néerlandais de Bruges ont été impliqués dans 75% des buts marqués. Des chiffres que le Club doit essentiellement à Bas Dost, Noa Lang et Ruud Vormer. Avant le Nouvel An, les Bataves de l'équipe étaient beaucoup moins productifs avec une implication dans seulement seize des 38 goals inscrits. Ce qui a fait dire à Henk Houwaart, ancien entraîneur du Club et compatriote de ces acteurs, et soucieux de souligner leur importance capitale: "Retire Lionel Messi de l'équipe de Barcelone et ça devient une équipe de milieu de classement." City devrait vendre Lukas Nmecha durant l'été puisqu'il n'a plus qu'un an de contrat là-bas et n'y a pas d'avenir. Il se plaît à Anderlecht, mais conditionnerait une prolongation de son séjour à une participation à la prochaine Ligue des Champions. On entend que la direction pourrait sortir le chéquier (merci l'augmentation récente de capital) et allonger huit, voire dix millions. Le problème est que des équipes anglaises et allemandes (il a eu du mal à choisir sa nationalité footballistique, il pourrait bientôt avoir du mal à choisir entre son pays natal et sa patrie d'adoption) se mettent sur le coup. Dans ce cas-là, l'enveloppe préparée par Anderlecht ne serait probablement plus suffisante. À Charleroi, on a déjà dit qu'on voulait devenir "le Gand de Wallonie." Il y a au moins un domaine dans lequel les Zèbres sont en avance sur les Buffalos: le jeu de société. La Gantoise annonce que son Monopoly sera disponible dans quelques mois. À Charleroi, on a commercialisé cette idée dès l'été 2017. C'est une tendance et plusieurs grandes équipes l'ont adoptée: Barcelone, Manchester City, le Club Bruges, les Diables rouges, aussi. Il y aura 22 rues sur le Monopoly gantois, elles porteront des noms de joueurs. 17 ont déjà été attribuées à Mokuna, Schepens et Kums, par exemple. Pour choisir les cinq restantes, c'est aux supporters de participer à un sondage. C'est seulement en mars dernier que l'Union belge a annoncé la sortie de son Monopoly. Sur le site du fan-shop, on lit ceci: "Toutes les rues du plateau de jeu classique sont adaptées à l'image des Diables rouges. Ainsi, vous pourrez acheter n'importe quel joueur, mais aussi le Stade Roi Baudouin ou encore Roberto Martínez."