Coucke dit merci

Anderlecht sera à nouveau européen la saison prochaine, c'est une certitude avant même les play-offs 1. Et c'est une bonne nouvelle pour un club privé d'Europe depuis trop longtemps. Bon, ça pourrait, dans le pire des cas, être seulement un tour de qualification pour la Conference League, mais quand même. Tout ça grâce à la victoire de Genk en finale de la Coupe et par un effet dominos qui garantit d'ores et déjà aux quatre participants des PO1 de jouer sur la scène européenne. MarcCoucke est beau joueur et il a remercié les Limbourgeois sur Twitter: "Félicitations au KRC Genk pour sa victoire en Coupe de Belgique (et aussi un merci de la part des Mauves)."
...

Anderlecht sera à nouveau européen la saison prochaine, c'est une certitude avant même les play-offs 1. Et c'est une bonne nouvelle pour un club privé d'Europe depuis trop longtemps. Bon, ça pourrait, dans le pire des cas, être seulement un tour de qualification pour la Conference League, mais quand même. Tout ça grâce à la victoire de Genk en finale de la Coupe et par un effet dominos qui garantit d'ores et déjà aux quatre participants des PO1 de jouer sur la scène européenne. MarcCoucke est beau joueur et il a remercié les Limbourgeois sur Twitter: "Félicitations au KRC Genk pour sa victoire en Coupe de Belgique (et aussi un merci de la part des Mauves)." Sale période pour les Zèbres, qui prennent tuile sur tuile depuis quelques mois. Des résultats calamiteux, des transferts ratés, des supporters qui envahissent le stade, Mehdi Bayat recalé sur sa route vers un poste à l'UEFA, un entraîneur à trouver, et puis ceci: une publication ironique qui circule sur les réseaux sociaux. C'est une photo de la Reine d'Angleterre, avec ce commentaire: "Elle a vu défiler huit présidents américains. Elle a vu mourir cinq Papes. Elle a vu les Beatles arriver et puis partir. Elle a vu le Mur de Berlin se construire, puis se détruire. Mais elle n'a jamais vu un trophée du Sporting de Charleroi". On avait découvert autrefois Cédric Berthelin dans le but de Mons, puis il est réapparu chez nous quand il est devenu entraîneur des gardiens de Charleroi. Aujourd'hui, c'est son fils Romain qui vise le haut niveau. En basket. Il vient d'être recruté par le centre de formation de Dijon, club phare en France. Theo Bongonda a été un des hommes de la finale de la Coupe. Il lui a fallu du temps pour justifier le prix XXL de son transfert à Genk, mais entre-temps c'est fait et bien fait. Son commentaire après le match de dimanche: "Tout le monde était fou dans le vestiaire, on va tout casser à Genk." La question de son entrée dans le noyau des Diables est revenue sur le tapis. En radio sur la RTBF, le consultant Joachim Mununga a lâché: "Bongonda ne ferait pas tache dans le noyau des Diables. Il peut revendiquer quelque chose. Il est déroutant, il sait jouer entre les lignes, il est efficace. C'est le bon moment pour lui pour intégrer ce noyau." Mais l'intéressé ne semble pas y croire. Ou ne plus y croire. Confronté au sujet, il a dit: "Vous connaissez mes qualités. Si j'avais dû être appelé, je l'aurais déjà été." Het Laatste Nieuws a rendu visite à Ahmed Alsanawi et lui a consacré un large reportage. Son nom ne vous dit rien. Mais dans le foot de haut niveau, il a beaucoup de potes. Cet Irakien, émigré dans la banlieue de Londres avec sa famille, n'a jamais suivi de cours de coiffure, mais s'occupe de la tête des plus grands. Un coup de fil de Paul Pogba et il prend un train, ses ciseaux et d'autres ustensiles pour filer dans le nord de l'Angleterre. Pendant la Coupe du monde en Russie, il a pris l'avion et a coiffé une partie de l'équipe de France. Il se déplace aussi à Madrid et il l'a fait récemment pour revoir le look capillaire d' EdenHazard. Dans ses clients, il y a par exemple Thibaut Courtois, Kylian Mbappé, Kun Agüero, Pierre-Emerick Aubameyang, Benjamin Mendy, Adnan Januzaj ou N'Golo Kanté. Dans le secteur des métiers de contacts, il y en a qui tirent moins la gueule que d'autres. Même si le gars a toujours des manques: "Les footballeurs qui ne viennent pas chez moi et que j'aimerais bien coiffer? Ronaldo et Lionel Messi. Quand je les regarde... Ça me frustre. Ils auraient vraiment besoin d'une bonne coupe. Ils seraient encore meilleurs sur le terrain s'ils passaient chez moi.