Les Flames en feu

Un Soulier d'Or remis à Tine De Caigny par Roberto Martínez himself, un record de caps pour Janice Cayman (111 matches sous le maillot belge, à égalité avec Aline Zeler), un soleil radieux sur le Stade Roi Baudouin, il ne manquait qu'une victoire face à l'Irlande en amical pour parfaire le dimanche des Red Flames. Celle-ci est bel et bien arrivée des pieds de De Caigny, dont le but a mis fin à une série de trois défaites d'affilée. Victoire poussive, mais victoire quand même.
...

Un Soulier d'Or remis à Tine De Caigny par Roberto Martínez himself, un record de caps pour Janice Cayman (111 matches sous le maillot belge, à égalité avec Aline Zeler), un soleil radieux sur le Stade Roi Baudouin, il ne manquait qu'une victoire face à l'Irlande en amical pour parfaire le dimanche des Red Flames. Celle-ci est bel et bien arrivée des pieds de De Caigny, dont le but a mis fin à une série de trois défaites d'affilée. Victoire poussive, mais victoire quand même. Lors du match de Coupe contre Ostende, les pompiers de Bruges avaient été sollicités pour un feu naissant dans le stade. Et ça avait bien réussi aux gars du Cercle qui avaient balayé la bande à Alexander Blessin (3-1). Le week-end passé, rebelote pendant le match contre Louvain. Et encore une victoire brugeoise au bout du chemin. On raconte qu' Yves Vanderhaeghe met le feu, et c'est clair qu'avec sa série de treize points sur 24, le maintien est tout proche. Scène cocasse lors du match entre le Cercle Bruges et Louvain, après la dégelée subie par les Louvanistes. Pierre-Yves Ngawa et Thomas Henry patientent dans l'espace presse, ils attendent que les coaches aient terminé leur debriefing pour s'exprimer à leur tour. Le défenseur demande à l'attaquant si le contenu de la food box qu'on leur a remise vaut le coup. Le Français répond franco que ce poulet curry et ces pâtes, ça ne le fait pas trop, que c'est fade. "Ils n'y ont même pas ajouté un peu de sel." Fade et sans sel, tout à fait à l'image de la prestation de toute leur équipe. Quelques jours après avoir assuré leur maintien, les joueurs de Saint-Trond ont complètement sombré dans le derby limbourgeois contre Genk. On connaît les coups de sang de Peter Maes, il en a eu un nouveau à la mi-temps: "J'ai gueulé dans le vestiaire, mais ça n'a servi à rien." Après la débâcle, il était calmé. Et compréhensif. "Le but était atteint et on voit que la lutte pour le maintien prend plein d'énergie mentale. Cette énergie, je ne l'ai pas retrouvée contre Genk. Je suis carrément honteux de ce qu'on a fait en première mi-temps." Prochaine échéance: la venue d'Anderlecht, ce week-end. Et cet avertissement du coach: "J'espère que mes joueurs ont gardé assez de jus pour refaire un gros truc contre Anderlecht. Ça discutait beaucoup dans le vestiaire après la défaite contre Genk, c'est déjà bon signe." À Ostende, on suit tout ça de près. Après la minute François Sterchele, la 23e, on a eu droit à la minute PHK pendant le match du Standard à Eupen. À la 17e, des feux d'artifice ont été tirés autour du Kehrweg. Tout ça parce que le PHK fêtait son 17e anniversaire. "On voulait marquer le coup pour l'occasion. Malgré les matches sans supporter, notre passion reste la même." Et si Christian Benteke revenait au top juste à temps pour être le back-up attitré de Romelu Lukaku à l'EURO? En marquant le but de Crystal Palace contre Chelsea (défaite 1-4), il s'est rapproché du top 50 des meilleurs réalisateurs de l'histoire de la Premier League, créée en 1992. Il est actuellement 53e avec 78 pions. Près de 4.400 joueurs se sont produits dans ce championnat. Face aux Blues, c'était le trentième but de la tête de Chris. Un seul joueur a fait mieux: Olivier Giroud. Toujours dans les classements annexes, Benteke vise maintenant le top 3 des Belges qui ont joué le plus de matches dans ce championnat. Son prochain sera le 250e. Devant lui, il y a Vincent Kompany (265), Marouane Fellaini (260) et Romelu Lukaku (252). S'il prolonge son aventure anglaise (il arrive en fin de contrat), le record sera probablement pour lui en cours de saison prochaine.