CHARLEROI, MENER NE SUFFIT PLUS

Ce n'est pas le titre du prochain James Bond, mais une fin de série comme une autre puisqu'il fallait remonter au 31 mars 2019, du temps de Felice Mazzù, pour voir le Sporting battu après avoir mené au score. C'était lors de la journée inaugurale des PO2, au cours d'un déplacement à Saint-Trond (3-1). Du onze aligné ce jour-là par l'actuel entraîneur de l'Union, ils n'étaient que trois présents au coup d'envoi à Deurne ce dimanche (2-1): Nicolas Penneteau, Dorian Dessoleil et Ryota Morioka. À l'époque, c'est ce dernier qui avait inscrit l'unique but carolo. Un an et demi plus tard, les Zèbres n'ont cette fois-ci même pas pris la peine d'inscrire eux-mêmes le but d'ouverture, laissant ce privilège à Abdoulaye Seck.
...

Ce n'est pas le titre du prochain James Bond, mais une fin de série comme une autre puisqu'il fallait remonter au 31 mars 2019, du temps de Felice Mazzù, pour voir le Sporting battu après avoir mené au score. C'était lors de la journée inaugurale des PO2, au cours d'un déplacement à Saint-Trond (3-1). Du onze aligné ce jour-là par l'actuel entraîneur de l'Union, ils n'étaient que trois présents au coup d'envoi à Deurne ce dimanche (2-1): Nicolas Penneteau, Dorian Dessoleil et Ryota Morioka. À l'époque, c'est ce dernier qui avait inscrit l'unique but carolo. Un an et demi plus tard, les Zèbres n'ont cette fois-ci même pas pris la peine d'inscrire eux-mêmes le but d'ouverture, laissant ce privilège à Abdoulaye Seck. Dimanche, dans la Tribune Zuid, pendant que Genk était aux prises avec Waasland-Beveren (1-1), une banderole a été accrochée avec le texte suivant: "131x TAK Joakim!" Ce qui signifie: "131x merci, Joakim!" Une référence au nombre total de matches que Joakim Maehle a joué pour les Limbourgeois. Du moins, c'était l'intention de départ, mais comme le Danois avait dit en avant-match à John van den Brom qu'il ne se sentait plus motivé à 100% pour aller de l'avant, l'entraîneur l'a laissé sur le banc pendant nonante minutes dimanche après-midi, et son compteur de rester bloqué pour l'éternité à 130 rencontres. Et non 131. Tant pis pour la banderole. Joakim Maehle a lui salué la quasi-totalité du conseil d'administration lors de la conférence de presse qui a suivi le match. Un CA forcément fier de fournir une nouvelle fois un club d'un grand championnat. En mars, Genk était d'ailleurs cinquième dans le classement des fournisseurs du Big 5 continental, juste derrière l'Ajax, Benfica, Salzbourg et le Sporting Club de Lisbonne. Maehle portera le numéro 17 à l'Atalanta Bergame. Anderlecht est une équipe aux multiples visages. Cela peut être pris au pied de la lettre. Sur les onze joueurs qui ont donné le coup d'envoi contre le Beerschot, aucun n'était titulaire à la mi-août pour la réception de Saint-Trond (3-1). À 32 ans, Nils Schouterden a troqué la KAS Eupen belge contre l'AEK Larnaca chypriote. Cela semble vieux pour tenter une première expérience à l'étranger? C'est nier le fait qu'à Larnaca, il sera tout juste au-dessus de la moyenne d'âge locale, qui se situe autour de trente ans. Ce qui fait de l'AEK chypriote la neuvième équipe la plus âgée de toutes les compétitions européennes. En termes de stabilité, avec un séjour moyen de 23,9 mois par joueur, Larnaca obtient aussi de bien meilleurs résultats que la KAS Eupen, le club belge étant le moins stable selon ces chiffres. Un joueur ne reste que 9,7 mois en moyenne dans les Cantons de l'Est. Serait-ce seulement dû au climat rigoureux qui y règne en cette période de l'année? Vadis Odjidja, né dans le quartier ouvrier de Malem, à Gand, a apporté du chocolat et des jouets à l'hôpital Jan Palfijn de Gand, et a rendu beaucoup d'enfants heureux. Il est maintenant temps de faire de même avec les supporters buffalos. Le chocolat et les jouets ne suffiront peut-être pas. Pour la première fois de son histoire, la Pro League autorisait le week-end dernier ses 18 participants à réaliser cinq changements (en trois fois) au cours d'un match officiel. Sur papier, une opportunité en or pour nos coaches de faire tourner, respirer leurs cadres en plein rush de Noël. En vrai, seuls le Beerschot, l'Antwerp et Eupen auront profité de la nouvelle règle pour réaliser leurs cinq remplacements. Bien que battu à Zulte, le Cercle de Paul Clement n'en aura fait que deux. Comme le Club de Philippe Clement, là où Anderlecht, Genk, Waasland-Beveren, Ostende, Gand et Zulte se seront contentés de leurs habituels trois changements. Foutue tradition.