Pad'R en mode Covid

À année exceptionnelle, dessins exceptionnels. Le Covid s'invite abondamment dans le nouveau livre de Pad'R, baptisé Balles et Masques. À côté de dessins publiés depuis un an dans La Dernière Heure et à La Tribune, on y découvre de nombreux dessins inédits. Et aussi, en fin d'ouvrage, des pages Croquis Challenge. Le principe: des personnalités du sport ont tenté de réaliser leur autoportrait. Certaines ont un talent évident de dessinateurs: Nafissatou Thiam, Michel Preud'homme, John-John Dohmen, Jean-Michel Saive, Kevin Borlée, Mehdi Bayat, Vincent Vanasch. Une édition limitée, avec une couverture différente, existe aux couleurs du Sporting de Charleroi. Disponible aux Editions Chronica (19,95 ?).
...

À année exceptionnelle, dessins exceptionnels. Le Covid s'invite abondamment dans le nouveau livre de Pad'R, baptisé Balles et Masques. À côté de dessins publiés depuis un an dans La Dernière Heure et à La Tribune, on y découvre de nombreux dessins inédits. Et aussi, en fin d'ouvrage, des pages Croquis Challenge. Le principe: des personnalités du sport ont tenté de réaliser leur autoportrait. Certaines ont un talent évident de dessinateurs: Nafissatou Thiam, Michel Preud'homme, John-John Dohmen, Jean-Michel Saive, Kevin Borlée, Mehdi Bayat, Vincent Vanasch. Une édition limitée, avec une couverture différente, existe aux couleurs du Sporting de Charleroi. Disponible aux Editions Chronica (19,95 ?). Les votes pour le Soulier d'or sont en cours. Cette édition n'est pas comme les autres à cause de la pandémie. En temps normal, on vote pendant les vacances d'été et en fin d'année. Cette fois, il n'y a pas eu de scrutin en juillet. Le prix sera donc remis après un seul tour de vote qui comprend deux périodes de jeu: de janvier jusqu'à l'arrêt des championnats en mars, puis du mois d'août à aujourd'hui. Ce qui revient à dire que le lauréat sera probablement un joueur s'étant illustré au cours du premier tour du championnat. Un bon signe pour le Beerschotman Raphael Holzhauser? Zakaria Bakkali a été une étoile annoncée de notre foot, on l'a même aperçu en Diable pour deux courtes apparitions. Pour le reste, depuis son éclosion aux Pays-Bas, sa carrière s'apparente surtout à un chemin de croix. La saison passée, il a disputé quatre bouts de matches avec Anderlecht, après un retour de grosse blessure: quinze, une, seize et 23 minutes. C'est tout. Cette saison, il a joué deux morceaux de rencontres. Aujourd'hui, la DH indique qu'Anderlecht le met dans le noyau B avec ce message clair: trouve-toi un autre club. Mais ça risque de ne pas être simple parce que le garçon avait signé son contrat mauve avec Luc Devroe. Avant les problèmes financiers inextricables du club. Et c'est le genre de contrat sur lequel on ne fait pas facilement une croix. Michel Preud'homme faisait partie de la délégation du Standard qui s'est rendue à Glasgow pour le match d'Europa League. Une bonne nouvelle en soi, parce que c'est devenu assez rare de l'apercevoir depuis qu'il a rendu son tablier d'entraîneur. On apprend que s'il a fait le déplacement, c'était dans le but de faire un golf là-bas avec Bruno Venanzi. Très bien, sauf que les greens étaient impraticables. Pas heureux sur le coup, MPH. Il n'aura pas droit à un retour en forme de flop comme Frank Arnesen, Franky Vercauteren et Pär Zetterberg. Luc Nilis ne revient finalement pas à Anderlecht. Faute d'accord financier. Il a confié à Gilles De Bilde qu'il n'avait pourtant pas des "prétentions exorbitantes." Un club de troisième division lui aurait proposé 30% de plus que l'offre des Mauves. Enfin, tout n'est pas perdu. Le jour où il a appris qu'il ne rentrerait pas au bercail, il est devenu grand-père pour la première fois. Le site Transfermarkt a mis à jour la valeur des joueurs après le premier volet des Coupes d'Europe. Et Bruges profite à fond de son bon parcours en Ligue des Champions. Si on ne tient pas compte des cinq plus grands championnats, le Club pointe à la septième place (derrière le Sporting Portugal et devant Salzbourg) avec un noyau estimé à 145 millions. Krépin Diatta est estimé à vingt millions, Emmanuel Dennis à seize, Hans Vanaken à quinze, et la plus belle progression est pour Charles De Ketelaere, déjà évalué à douze millions. Le noyau d'Anderlecht vaut 92 millions. Notamment grâce à Yari Verschaeren, estimé à 13,5 millions. Le même montant que Zinho Vanheusden.