Opus et AC/DC dans nos stades

Le Cercle Bruges a été un des premiers clubs au monde à rendre hommage, à un moment du match, à Diego Maradona. La nouvelle de sa mort a fuité pendant la première mi-temps de son rendez-vous avec Mouscron, en milieu de semaine dernière. Le DJ a réagi au quart de tour. Lors de l'interruption, il a diffusé le fameux Live is life, d'Opus. Ce morceau, qui était déjà hyper populaire, et que Maradona avait porté encore plus haut dans la mémoire collective avec sa fameuse séance de jongles.
...

Le Cercle Bruges a été un des premiers clubs au monde à rendre hommage, à un moment du match, à Diego Maradona. La nouvelle de sa mort a fuité pendant la première mi-temps de son rendez-vous avec Mouscron, en milieu de semaine dernière. Le DJ a réagi au quart de tour. Lors de l'interruption, il a diffusé le fameux Live is life, d'Opus. Ce morceau, qui était déjà hyper populaire, et que Maradona avait porté encore plus haut dans la mémoire collective avec sa fameuse séance de jongles. Autre stade, autre musique. À la mi-temps de Gand-Zulte Waregem, dimanche, c'était 0-2. Là, le DJ a diffusé un morceau d'AC/DC, Highway to hell. L'autoroute vers l'enfer. Trois quarts d'heure plus tard, c'était carrément 0-3. Pour les Buffalos, l'enfer c'est pas les autres. Patrick Vervoort et ses potes l'avaient fait en 1985 avec le Beerschot: occuper seuls la première place du championnat. Ils avaient réussi cet exploit après cinq journées. Aujourd'hui, 12.874 jours plus tard, la bande à Hernán Losada refait le coup alors que la compétition est déjà bien plus avancée (quatorze matches). "On joue tous les matches pour les trois points, sans trop calculer", dit le coach argentin. Ça donne, au bout du compte, une primeur dans l'histoire de notre foot: jamais l'équipe ayant encaissé le plus de buts n'avait été en tête. Déjà 33 goals pris en quatorze matches, soit plus que Genk et Bruges réunis. Radja Nainggolan, formé sur place, a été appelé pour devenir le nouvel ambassadeur du club. Il a été contacté récemment et a directement accepté, c'est officiel depuis ce lundi. "Le club est comme moi, on fait ce qu'on veut", a clamé le Ninja. Au Standard, la vie devant le banc est à nouveau sans histoires. Philippe Montanier est aussi zen que Ricardo Sa Pinto et Michel Preud'homme étaient sanguins et incontrôlables. Aujourd'hui, c'est le site de la RTBF qui pose une question: " Jorge Simão, l'entraîneur de Mouscron, est-il le nouveau Sa Pinto?" Sur le terrain, ça se passe bien avec lui. Les Hurlus ont enfin gagné leur premier match, au Cercle, avant de prendre un point contre le Club. Juste avant ça, il y avait eu une défaite à Genk, où le nouveau coach avait reçu un avertissement. Contre le Club, il a été jauni deux fois, et exclu. Sans contester. "Je reconnais que j'ai été trop impulsif, tout le monde a pu remarquer que je suis quelqu'un de très émotif sur un banc de touche", a lâché l'homme après le match. À part ça, Simao dit s'inspirer des principes de Phil Jackson, coach des Chicago Bulls en NBA, et de Maurizio Sarri. On peut avoir joué à Anderlecht et au Standard, et se montrer dur bien des années plus tard envers Anderlecht, et avec le Standard. La preuve par Olivier Suray. Il a osé une fameuse comparaison, sur Facebook, pendant le semblant de Clasico: "Punaise, ils passent Schaltin-Chevetogne sur Eleven... Rhoo le niveau." Schaltin et Chevetogne sont deux communes situées de part et d'autre de Ciney. Et elles ne sont pas réputées pour le niveau de leur club de foot. Encore une blessure pour Eden Hazard, alors Het Laatste Nieuws a interrogé là-dessus Kris Van Crombrugge, le toubib des Diables. Et, autant Roberto Martinez met régulièrement des gants pour ne pas froisser les gens du Real, autant le médecin dit ce qu'il pense. Pour lui, cette succession de blessures s'explique par l'accumulation de stress, de pression. "Le stress mental peut se répercuter dans les muscles, ce qui rend Hazard plus sujet aux blessures. À Madrid, les attentes sont hautes. Eden semble toujours jouette et spontané, mais chaque personne est sujette à un certain stress."