Eupen teste aussi positif

On commence à ne plus faire trop attention aux mesures corona dans nos stades (prise de température à l'entrée, fléchage, salles de presse fermées dans certains clubs, masque à garder pendant tout le match, etc.). Jusqu'au moment où la réalité nous rattrape. Jeudi dernier, Eupen a envoyé un mail aux journalistes qui avaient assisté au match à domicile contre Gand. Dans la salle d'une cinquantaine de mètres carrés où s'est déroulée la conférence de presse d'après-match, il y avait quatorze journalistes, deux entraîneurs et un animateur. Et il y a entretemps eu un cas positif parmi ces gens. Donc, test recommandé et mise en quarantaine pour tout le monde.
...

On commence à ne plus faire trop attention aux mesures corona dans nos stades (prise de température à l'entrée, fléchage, salles de presse fermées dans certains clubs, masque à garder pendant tout le match, etc.). Jusqu'au moment où la réalité nous rattrape. Jeudi dernier, Eupen a envoyé un mail aux journalistes qui avaient assisté au match à domicile contre Gand. Dans la salle d'une cinquantaine de mètres carrés où s'est déroulée la conférence de presse d'après-match, il y avait quatorze journalistes, deux entraîneurs et un animateur. Et il y a entretemps eu un cas positif parmi ces gens. Donc, test recommandé et mise en quarantaine pour tout le monde. Une miss locale a été invitée à donner le coup d'envoi de Mouscron-Gand. Mais on ne lui avait pas tout expliqué. Au moment du coup de sifflet censé coïncider avec ce coup d'envoi fictif, elle a commencé à saluer le public en esquissant quelques pas. Comme une miss, quoi. Il a fallu qu'on lui explique que si elle était là, c'était pour taper dans le ballon. Puis libérer la pelouse. Elle l'a finalement fait. Intérieur pied droit. Juste avant le début du match Gand-Rapid Vienne, les écrans derrière les buts de la Ghelamco ont montré Laszlo Bölöni et ce message : Bientôt la conférence de presse. Trop tard, le Roumain avait déjà dû dégager. Les Buffalos ont eu un peu peur. Et si la direction n'avait finalement pas accédé à la demande collective de le virer ? Mais c'était juste une mauvaise manipulation technique. Ouf. Et qualif'. " Pas facile de jouer en marquage sur Dieumerci Mbokani parce qu'il joue autant avec ses bras qu'avec ses pieds. Comme défenseur, tu dois espérer que l'arbitre ne va pas siffler une faute contre toi chaque fois qu'il se retrouve volontairement au sol. Aujourd'hui, je n'ai pas eu cette chance-là. " C'est sorti de la bouche de Benoît Poulain, après le nul arraché par Eupen sur le terrain de l'Antwerp. L'Anversois Junior Pius s'en fout : pour la première fois de sa carrière, il a marqué deux buts dans un même match. Les joueurs et le staff de Manchester City ont désigné le nouveau capitaine. Et ce n'est pas Kevin De Bruyne, meilleur joueur de Premier League, qui a été choisi, mais Fernandinho. Un nouveau point sera fait l'année prochaine. " Je m'en bats les c... ", aurait entendu un témoin sur place. La période de misère de Mehdi Carcela est peut-être derrière lui. Philippe Montanier l'a enfin titularisé en championnat et le joueur a kiffé. " L'ovation du public m'a surpris, m'a touché et m'a directement mis dans le match ", a-t-il confié après le match à La DH. Puis il a brièvement détaillé sa traversée du désert dans le même journal. " Le simple fait de voir les supporters pour ce premier match avec du public m'a guéri. J'ai mal vécu la crise sanitaire, le confinement. J'étais moins bien dans la tête, ça n'avait rien à voir avec le football. Je devenais un peu parano. " Ce n'était donc que ça ? Ils ont tanné pendant des mois parce qu'ils n'avaient plus le droit d'aller au stade. Ils, ce sont les supporters. On devinait depuis le début que ce serait compliqué de faire respecter les protocoles mis en place pour un remplissage partiel. Ceux de Genk ont été les premiers à déraper. Oui, ceux qui prennent les Wallons pour de la m... et le chantent bruyamment lors de chaque affrontement avec un club du sud. Agglutinés, et pour la plupart sans masque, lors du match contre Malines, ils ont été directement sanctionnés par le ministre flamand des Sports. Verdict : une capacité (encore) réduite de moitié pour le prochain match à domicile. Quand un politicien prend ses responsabilités, il faut le dire aussi.