Carcela-Verschaeren, même combat / galère

34. C'est le total de minutes passées sur la pelouse par Yari Verschaeren et Mehdi Carcela (combinés) lors des cinq premières journées. Une misère. Deux galères. Être les chouchous du public ne change rien pour eux. Ils doivent chercher à devenir les chouchous de Vincent Kompany et Philippe Montanier. Contre le Cercle, les 6.000 supporters anderlechtois privilégiés ont plusieurs fois scandé le nom de Verschaeren, qui a fini par monter au jeu pour un quart d'heure. Ne pas recevoir une vraie chance un jour où Michel Vlap et Peter Zulj ne sont pas là, c'est inquiétant. Le petit Diable aurait aussi pu occuper une place sur le flanc, mais Kompany a préféré relancer Zakaria Bakkali. Interrogé sur ce choix après le match, le coach a commencé à disserter sur les qualités de Z...

34. C'est le total de minutes passées sur la pelouse par Yari Verschaeren et Mehdi Carcela (combinés) lors des cinq premières journées. Une misère. Deux galères. Être les chouchous du public ne change rien pour eux. Ils doivent chercher à devenir les chouchous de Vincent Kompany et Philippe Montanier. Contre le Cercle, les 6.000 supporters anderlechtois privilégiés ont plusieurs fois scandé le nom de Verschaeren, qui a fini par monter au jeu pour un quart d'heure. Ne pas recevoir une vraie chance un jour où Michel Vlap et Peter Zulj ne sont pas là, c'est inquiétant. Le petit Diable aurait aussi pu occuper une place sur le flanc, mais Kompany a préféré relancer Zakaria Bakkali. Interrogé sur ce choix après le match, le coach a commencé à disserter sur les qualités de Zico. Puis il s'est repris et a expliqué : " Quand je parle de Zico, c'est Bakkali, hein. " C'est élogieux en tout cas. Le nouvel affront subi par Carcela à Louvain n'est pas plus agréable. Quand Maxime Lestienne a dû sortir sur blessure, c'est Aleksandar Boljevic qui a été expédié au feu. Le génie de Droixhe a juste eu droit aux dix dernières minutes. Après seulement cinq journées, on tient probablement déjà le raté de la saison. Signé Aster Vranckx face à Ostende. Le Malinois passe pour une pépite de notre championnat, un de ses joueurs les plus prometteurs, mais là, sa façon de marcher stupidement sur le ballon et de ne pas convertir une occasion comme il n'en aura peut-être plus jamais... Dans Complètement Foot, sur Vivacité, le journaliste Pascal Scimè a fait cette confidence : " Des journalistes italiens qui ont vu les images m'ont appelé pour savoir si c'était normal, un raté pareil. " Et comme si ça ne suffisait pas, pendant ce match finalement perdu contre Ostende, les gens de Malines ont appris l'incarcération de leur président et actionnaire principal, Dieter Penninckx. Pour des faits qui n'ont rien à voir avec le football. Penninckx est l'un des fondateurs du groupe de mode FNG, propriétaire entre autres de la chaîne de magasins de chaussures Brantano, en faillite. Il est soupçonné de fraude fiscale. C'est fait, le club est racheté par un groupe américain (Bolt Football Holdings), qui détient désormais 97% des parts. Les propriétaires de ce groupe ont des parts à Crystal Palace, mais aussi dans le basket (Philadelphia 76ers et Phoenix Suns) et le hockey sur glace (New Jersey Devils), aux États-Unis. Le club signale que cette reprise fait suite à " plusieurs mois de discussions " et que le nouveau propriétaire devrait exploiter les dernières semaines du mercato pour renforcer l'équipe. Pour le retour des supporters dans les stades, il y avait 6.300 personnes à Anderlecht. Vincent Kompany a eu l'impression qu'elles faisaient du bruit pour 30.000. Du côté de Bruges, où il y avait 9.000 fans, Philippe Clement était encore plus explicite : " Ça nous avait manqué. Jouer devant des supporters, ça donne de l'énergie. À tout le monde. Les joueurs sont des gladiateurs modernes. Un stade pareil a besoin de public. Quand les gens ont commencé à faire du bruit à la fin de l'échauffement, je l'ai caché, mais j'ai presque versé une larme. " Et pas seulement sur le terrain, où ça a du mal à décoller. Le club vient de recruter un étudiant de 21 ans comme speaker, après avoir organisé un casting où même des Français se sont présentés. 21 printemps, dont quinze comme supporter acharné. " Tout ça est parti d'un clin d'oeil, avec plusieurs personnes qui m'ont tagué sur l'annonce du club qui cherchait un speaker ", explique la nouvelle voix dans SudPresse. " Je me suis dit que ça pouvait coller et me voilà co-animateur au stade. " Il a autrefois pris place dans l'Espace Jeunes du Canonnier, a été membre du fan-club Red Coincoin ( ! ) et il a même été capo à l'une ou l'autre occasion. " Je pense pouvoir dire que, malgré mon jeune âge, j'ai tout connu avec l'Excel. "