Cartier libre

Plus loin dans ce numéro, des Français qui ont bossé / bossent chez nous commentent la prochaine reprise de la Ligue 1. Dans le lot, il y a Albert Cartier. Avec lui, on n'a pas seulement parlé de la compétition française. On a aussi discuté de son présent et de son futur. Il est sans boulot depuis qu'il a quitté Ajaccio et attend des offres intéressantes. " Là, j'ai des ouvertures dans le Maghreb et en Grèce. " Et puis on a abordé sa vie de tous les jours. " Nos deux filles habitent dans le sud. Pendant des années, on a fait des allers-retours depuis la Lorraine, mais ça commençait à devenir pesant. Elles nous conseillaient de venir habiter tout près de chez elles. Finalement, on a vendu et on s'est installés à Cassis. Notre maison est près de c...

Plus loin dans ce numéro, des Français qui ont bossé / bossent chez nous commentent la prochaine reprise de la Ligue 1. Dans le lot, il y a Albert Cartier. Avec lui, on n'a pas seulement parlé de la compétition française. On a aussi discuté de son présent et de son futur. Il est sans boulot depuis qu'il a quitté Ajaccio et attend des offres intéressantes. " Là, j'ai des ouvertures dans le Maghreb et en Grèce. " Et puis on a abordé sa vie de tous les jours. " Nos deux filles habitent dans le sud. Pendant des années, on a fait des allers-retours depuis la Lorraine, mais ça commençait à devenir pesant. Elles nous conseillaient de venir habiter tout près de chez elles. Finalement, on a vendu et on s'est installés à Cassis. Notre maison est près de celle de Jean Tigana. Jean-Pierre Bernès habite tout près. Mathieu Valbuena et Rudi Garcia ont aussi une maison ici. " Autre ex-entraîneur français qu'on a appelé pour le même reportage : Patrick Remy, passé par La Gantoise, et toujours scout pour ce club aujourd'hui. Lui aussi a choisi le soleil, et réside dans la région de Montpellier. La discussion a dévié sur le Covid. Il est en pleine forme, son entourage aussi, mais il connaît des cas. " Mon fils est au Brésil avec sa compagne enceinte. Ils ont tous les deux eu des symptômes, ils sont persuadés d'avoir été infectés. Ils ont eu peur pour le bébé, mais tout a l'air OK. Un gars que j'ai connu à Beauvais a fait trois semaines de coma. Et on a appris récemment que Patrice Garande, l'entraîneur de Toulouse, était positif. On a joué ensemble à Auxerre. " Pas content, Jérémy Perbet. La semaine dernière, une campagne publicitaire d' Eleven autour du match Genk- Louvain de ce week-end le mettait à l'honneur. Il était représenté avec les maillots de quatre clubs : Mons, Tubize, Gand et son OHL actuel. Il a directement réagi sur les réseaux : Comment ils ont pas pu mettre le maillot de Charleroi ? #perbut.Avec Charleroi, il a mis quarante pions en nonante matches. Il considère toujours que le Mambourg est sa maison. Mais son ratio était encore meilleur avec Tubize (24 buts en 48 matches) et surtout avec Mons (66 buts et treize assists en 84 matches). Quelques heures plus tard, il a de nouveau publié : Merci à tous pour vos nombreux messages. Finalement, peu importe le maillot porté, le plus important reste le respect du club, des supporters et de se donner à 100% avec ses qualités et défauts. #perbut#mentalité#détermination. Toujours pour le reportage L1, on a passé un coup de fil à Éric Joly, qu'on avait adoré, surtout avec Gand et Mons. Après avoir arrêté sa carrière pro, il a tenu pendant treize ans un bar-tabac-Loto. Il a entre-temps arrêté ce commerce pour reprendre un " estaminet taverne ", comme il dit, dans le Nord, près de Béthune. L'ouverture a eu lieu il y a quelques jours. Et puis il s'est mis aux réseaux sociaux. " Mes filles m'ont créé un compte Facebook, je découvre. Ça m'a déjà permis de reprendre contact avec des anciens coéquipiers. Marco Casto, Olivier Suray, Cédric Roussel. On a convenu d'aller manger un bout ensemble prochainement. " Scène amusante à Eupen après la victoire de Bruges. Le coach des Pandas, Beñat San José, était occupé à faire son analyse du match quand des joueurs du Club se sont pointés. L'Espagnol a été interrompu illico. Il a alors demandé si tout le monde avait bien eu l'occasion de lui poser d'éventuelles questions. Oui, clairement. Mais il faut croire que les champions intéressent plus la presse que son équipe. Pas grave, on prévoit prochainement un gros intérêt médiatique au Kehrweg. Les demandes d'interview de l'ancien international brésilien Adriano Correia (ex-Barça) vont affluer. Avant lui, il y a eu Andreas Beck pour attirer la presse là-bas. Et encore avant, Claude Makélélé.