On se calme !

Il y a eu des moments de tension dans le topper Anderlecht - Bruges. Inévitable. Mais aussi des hommes de bonne volonté pour calmer les choses. Comme Vincent Kompany qui s'en est pris à ses propres supporters après un jet de pétard vers Simon Mignolet. " Même si on est dans une situation difficile, on doit faire preuve de classe ", a expliqué VK. Et comme ces stewards qui ont conseillé à Anthony Vanden Borre, installé dans une loge, de déménager à un moment où des supporters de Bruges s'en prenaient à lui. C'est mieux comme ça.

Mais qui voilà ?

Il y avait du beau linge en tribune pour assister à ce match. Dont Roberto Martinez. Mais aussi toutes les têtes de la direction anderlechtoise, et ça fait beaucoup de monde. Coincé entre Marc Coucke et Michael Verschueren, on a aperçu Mogi Bayat. Pourtant persona non grata dans ce stade, en tout cas selon la version officielle. Un agent peut toujours demander une place pour un match, mais fallait-il le caser à cet endroit ? Un agent de joueurs quasiment directeur sportif, ça ne choque personne ? Ah non, cette banderole destinée à Mogi, c'est à Nantes qu'on l'a repérée le week-end passé.

Polo pour les générations d'après

Al Wahda, club d'Abu Dhabi, veut Paul-José Mpoku. Mais ce club et le Standard n'ont pas encore réussi à s'accorder sur le montant du transfert. Polo affirme qu'il ne quittera Sclessin que si ça lui donne l'opportunité de mettre les siens à l'abri du besoin. Mais bon, Polo dans un championnat pareil, ça sentirait quand même la sortie ratée. Comme Réginal Goreux qui a fini sa vie de footballeur sur une exclusion. Comme Sébastien Pocognoli qui a dû quitter son club de coeur sur un gros malentendu.

Les Hazard toujours plus pressés

On a, depuis le match Cercle - Antwerp du week-end dernier, un nouveau record dans le championnat de Belgique. Celui du penalty le plus rapide. Pour une faute sur Kylian Hazard dans le rectangle anversois après 9 secondes - le Cercle a transformé l'essai. 9 secondes, c'est aussi le temps qu'il avait fallu à Victor Osimhen pour marquer le but le plus rapide de l'histoire en Belgique, en mai 2019. Contre l'Antwerp, déjà. Dans les deux cas, les Anversois ont gagné le match.

Il y a eu des moments de tension dans le topper Anderlecht - Bruges. Inévitable. Mais aussi des hommes de bonne volonté pour calmer les choses. Comme Vincent Kompany qui s'en est pris à ses propres supporters après un jet de pétard vers Simon Mignolet. " Même si on est dans une situation difficile, on doit faire preuve de classe ", a expliqué VK. Et comme ces stewards qui ont conseillé à Anthony Vanden Borre, installé dans une loge, de déménager à un moment où des supporters de Bruges s'en prenaient à lui. C'est mieux comme ça. Il y avait du beau linge en tribune pour assister à ce match. Dont Roberto Martinez. Mais aussi toutes les têtes de la direction anderlechtoise, et ça fait beaucoup de monde. Coincé entre Marc Coucke et Michael Verschueren, on a aperçu Mogi Bayat. Pourtant persona non grata dans ce stade, en tout cas selon la version officielle. Un agent peut toujours demander une place pour un match, mais fallait-il le caser à cet endroit ? Un agent de joueurs quasiment directeur sportif, ça ne choque personne ? Ah non, cette banderole destinée à Mogi, c'est à Nantes qu'on l'a repérée le week-end passé. Al Wahda, club d'Abu Dhabi, veut Paul-José Mpoku. Mais ce club et le Standard n'ont pas encore réussi à s'accorder sur le montant du transfert. Polo affirme qu'il ne quittera Sclessin que si ça lui donne l'opportunité de mettre les siens à l'abri du besoin. Mais bon, Polo dans un championnat pareil, ça sentirait quand même la sortie ratée. Comme Réginal Goreux qui a fini sa vie de footballeur sur une exclusion. Comme Sébastien Pocognoli qui a dû quitter son club de coeur sur un gros malentendu. On a, depuis le match Cercle - Antwerp du week-end dernier, un nouveau record dans le championnat de Belgique. Celui du penalty le plus rapide. Pour une faute sur Kylian Hazard dans le rectangle anversois après 9 secondes - le Cercle a transformé l'essai. 9 secondes, c'est aussi le temps qu'il avait fallu à Victor Osimhen pour marquer le but le plus rapide de l'histoire en Belgique, en mai 2019. Contre l'Antwerp, déjà. Dans les deux cas, les Anversois ont gagné le match.