1.000 BOULES POUR LES MAUVES

Les faits remontent au début du mois d'avril, on a enfin une décision à la mi-octobre. Pour les chants Tous les paysans sont des homos entendus lors d'un match contre les boeren de Bruges, Anderlecht prend finalement 1.000 euros d'amende. Le club avait d'abord pris 4.000 euros, la sanction avait été supprimée en appel, au bout du compte la CBAS a coupé la poire en quatre. Raisonnement de la Cour : " Ce chant ne peut pas être interprété de manière neutre mais bien comme stigmatisant envers la c...

Les faits remontent au début du mois d'avril, on a enfin une décision à la mi-octobre. Pour les chants Tous les paysans sont des homos entendus lors d'un match contre les boeren de Bruges, Anderlecht prend finalement 1.000 euros d'amende. Le club avait d'abord pris 4.000 euros, la sanction avait été supprimée en appel, au bout du compte la CBAS a coupé la poire en quatre. Raisonnement de la Cour : " Ce chant ne peut pas être interprété de manière neutre mais bien comme stigmatisant envers la communauté LGBT. Ces chants n'aident en aucun cas Anderlecht et ne peuvent donc être considérés comme des chants de soutien. " Ni très ludique ni très grave finalement. Marco Kana a fêté sa première titularisation avec Anderlecht. Et il a mis un but contre Saint-Trond. À 17 ans. Son debriefing : " Au début, les jambes tremblent. Mais quand on réussit sa première passe, on commence à profiter. C'est que du plaisir, que du bonheur. " Réussir sa première passe, c'est toujours un stress et un art. Obbi Oulare a fait son retour dans le groupe du Standard. Plus tôt que prévu, mais pas le choix vu la blessure de Renaud Emond. Dans Standard Magazine, le colosse lance : " Souhaitez-moi juste une bonne santé. " Il dit aussi : " Je ne sais pas pourquoi mon corps me boude parfois mais je pars du principe que je vais finir par surmonter tout cela. " Chaque fois qu'il revient, il jure qu'il est tranquille avec les pépins parce qu'on a enfin trouvé l'origine de ses problèmes. Puis ça re-craque. Enfin la bonne ? Paul-José Mpoku qui se retrouve dans un bureau d'Anderlecht pour négocier la prolongation de son frangin Albert Sambi Lokonga, ça fait tache. Même s'il se présente comme conseiller et pas comme agent, malgré le début de carrière de son épouse comme patronne d'une structure d'agente. SudPresse compare cette situation à un Vincent Kompany qui se rendrait chez les patrons du Standard pour y placer son frère François. Pas faux. Et sûr que ça ferait grincer des dents du côté d'Anderlecht. C'est une des images du week-end. Après la faute de Sébastien Dewaest sur Selim Amallah et le coup de sang du staff du Standard, Michel Preud'homme reçoit une carte jaune et Eric Deflandre prend carrément du rouge. Les deux hommes partent alors dans un grand sourire, face à l'arbitre. Message très clair : " Il y a bien plus grave dans la vie. " Quelques minutes plus tard, au coup de sifflet final, Preud'homme et Mbaye Leye nous offraient une vraie scène d'amour physique devant leur banc.