NOSTRA CULPA En relisant nos notes, nous avons gaffé dans la titraille consacrée la semaine dernière aux Wallinois (SFM n°31 p. 40). Au lieu de lire : " Sans l'affaire, le KV n'aurait jamais réussi ledoublé ", il aurait fallu trouver : " Sans l'affaire, le KV n'aurait peut-être pas réussi le doublé ". Nuance, évidemment.

Autre nuance : la phrase " Le feu ne couvait-il pas tout autant sous la brande lors d'Eupen-Mouscron " pourrait laisser penser, dans la bouche de notre interlocuteur, Gweny Defleur, président des Wallinois, que tout n'était pas réglo à Malines-Waasland-Beveren. Ce qu'il n'a jamais dit ou sous-entendu.

Suite et fin : faute de place, la fin de l'article a été sucrée aussi. Elle concernait, outre le président Gweny Defleur, mis à l'honneur dans le papier, les anciens membres du comité ainsi que le binôme actuel constitué du secrétaire Mario Vrancken ainsi que du trésorier Remy Montigny. Avec toutes nos excuses.

ANDERLECHT A LA TRAINE Il y eut un temps où le Sporting dominait tous les classements. Y compris concernant le nombre d'abonnés. Cette fois, avec leurs 13.000 fidèles à peine, les Mauves sont loin derrière le Club Bruges (24.000), le Standard (23.000), Genk (17.500) et l'Antwerp (13.500). Les Bleu et Noir sont champions aussi en matière de ventes cet été, puisque leurs caisses se sont gonflées de 61 millions d'euros grâce aux ventes de Wesley (25 millions d'euros), Danjuma (18), Nakamba (12) et Denswil (6). C'est plus que le budget anderlechtois annoncé cette saison.

LES ETRANGERS TOUJOURS PLUS NOMBREUX Il y a tout juste dix ans, en 2009, notre élite footballistique comptait 221 joueurs, parmi lesquels 113 étrangers. Ceux-ci formaient donc 51% du contingent des footeux. Cette année, sur 223 joueurs, pas moins de 140 viennent d'autres horizons. Ce qui signifie 63%. Et le mercato n'est pas encore terminé...

FETE DES MERES A MOLENBEEK Le RWDM compte, depuis 2013, une section féminine : les Molenbeek Girls. Au nombre de 300, pas mal d'entre elles raccrochent toutefois pour cause de maternité. Le club veut mettre fin à cette tendance en créant une, voire plusieurs équipes de mamans. Pour l'heure, six d'entre elles ont déjà adhéré au projet. En attendant les autres. A terme, le club molenbeekois veut d'ailleurs instituer une crèche ou une garderie au stade Edmond Machtens pour permettre à toutes ces mamans de s'adonner à leur sport favori pendant que leur progéniture est surveillée.

NOSTRA CULPA En relisant nos notes, nous avons gaffé dans la titraille consacrée la semaine dernière aux Wallinois (SFM n°31 p. 40). Au lieu de lire : " Sans l'affaire, le KV n'aurait jamais réussi ledoublé ", il aurait fallu trouver : " Sans l'affaire, le KV n'aurait peut-être pas réussi le doublé ". Nuance, évidemment. Autre nuance : la phrase " Le feu ne couvait-il pas tout autant sous la brande lors d'Eupen-Mouscron " pourrait laisser penser, dans la bouche de notre interlocuteur, Gweny Defleur, président des Wallinois, que tout n'était pas réglo à Malines-Waasland-Beveren. Ce qu'il n'a jamais dit ou sous-entendu. Suite et fin : faute de place, la fin de l'article a été sucrée aussi. Elle concernait, outre le président Gweny Defleur, mis à l'honneur dans le papier, les anciens membres du comité ainsi que le binôme actuel constitué du secrétaire Mario Vrancken ainsi que du trésorier Remy Montigny. Avec toutes nos excuses. ANDERLECHT A LA TRAINE Il y eut un temps où le Sporting dominait tous les classements. Y compris concernant le nombre d'abonnés. Cette fois, avec leurs 13.000 fidèles à peine, les Mauves sont loin derrière le Club Bruges (24.000), le Standard (23.000), Genk (17.500) et l'Antwerp (13.500). Les Bleu et Noir sont champions aussi en matière de ventes cet été, puisque leurs caisses se sont gonflées de 61 millions d'euros grâce aux ventes de Wesley (25 millions d'euros), Danjuma (18), Nakamba (12) et Denswil (6). C'est plus que le budget anderlechtois annoncé cette saison. LES ETRANGERS TOUJOURS PLUS NOMBREUX Il y a tout juste dix ans, en 2009, notre élite footballistique comptait 221 joueurs, parmi lesquels 113 étrangers. Ceux-ci formaient donc 51% du contingent des footeux. Cette année, sur 223 joueurs, pas moins de 140 viennent d'autres horizons. Ce qui signifie 63%. Et le mercato n'est pas encore terminé... FETE DES MERES A MOLENBEEK Le RWDM compte, depuis 2013, une section féminine : les Molenbeek Girls. Au nombre de 300, pas mal d'entre elles raccrochent toutefois pour cause de maternité. Le club veut mettre fin à cette tendance en créant une, voire plusieurs équipes de mamans. Pour l'heure, six d'entre elles ont déjà adhéré au projet. En attendant les autres. A terme, le club molenbeekois veut d'ailleurs instituer une crèche ou une garderie au stade Edmond Machtens pour permettre à toutes ces mamans de s'adonner à leur sport favori pendant que leur progéniture est surveillée.