Chagrinés par l'élimination de la Juventus au bout des prolongations face au Bayern, les amateurs du Calcio sèchent leurs larmes en admirant l'organisation presque transalpine des Colchoneros. " L'Atlético, c'est une équipe italienne dans le championnat espagnol ", affirmait PauloFonseca quand il était encore l'entraîneur du FC Porto.
...

Chagrinés par l'élimination de la Juventus au bout des prolongations face au Bayern, les amateurs du Calcio sèchent leurs larmes en admirant l'organisation presque transalpine des Colchoneros. " L'Atlético, c'est une équipe italienne dans le championnat espagnol ", affirmait PauloFonseca quand il était encore l'entraîneur du FC Porto. Les mouvements défensifs presque chorégraphiques et leur façon de parler de football à la première personne du pluriel incitent à parler de collectif pour évoquer l'Atlético de DiegoSimeone. Et pourtant, ce n'est pas seulement en travaillant l'harmonie collective qu'El Cholo a fait de son Atléti la meilleure équipe défensive d'Europe. " Collectivement, je n'en parle même pas. Mais individuellement, Simeone nous a tous rendus meilleurs ", avoue DiegoGodín, symbole de la rigueur défensive d'un stade Vicente Calderón où les Colchoneros n'ont encaissé que quatre buts en seize matches de Ligue des Champions depuis trois ans. À une époque où la défense de zone a tendance à dénaturer le travail du geste défensif individualisé, El Cholo est attentif au moindre détail. " À l'Atlético, j'ai appris à défendre ", n'hésite pas à affirmer TobyAlderweireld. Lors de son époque mancunienne, Sir AlexFerguson avait déjà sa méthode pour travailler les gestes défensifs : " Un premier ballon était envoyé à un des attaquants, qui tirait. À ce moment, un deuxième était mis en jeu sur le côté pour un centre. Puis, un troisième venait de la limite du rectangle. Les défenseurs devaient donc réagir aux trois ballons. Trois tests en un. " Cette philosophie du travail spécifique est reprise par Simeone, qui crée des exercices particuliers pour chaque geste. Comment défendre sous pression ? Un long ballon est envoyé vers le latéral, qui doit le sortir de la zone avant que les trois joueurs qui déboulent au pressing ne l'empêchent de jouer. Fermer des lignes de passes ? Deux équipes de quatre défendent deux buts, avec interdiction de sortir de sa zone pour prendre le ballon dans les pieds de l'adversaire. Il faut donc couper les trajectoires pour éviter d'ouvrir le chemin des filets. Tout s'enseigne, dans les moindres détails. " On apprend aux nouveaux joueurs comment bien courir ", explique GermanBurgos, l'adjoint du Cholo. " Le niveau des défenseurs italiens n'est plus ce qu'il était. C'est l'un des méfaits de la défense en zone ", racontait DidierDeschamps à So Foot. Simeone a trouvé la parade, en jouant la zone avec des défenseurs qui maîtrisent toutes les facettes de l'individuelle. Même les Italiens ne défendent pas aussi bien.