Sportspress, l'association belge des journalistes sportifs, a eu un entretien avec la fédération belge, la RBFA, au sujet du contrat d'exclusivité que celle-ci a conclu avec DPG Media, le groupe de presse englobant la chaîne VTM et le quotidien Het Laatste Nieuws. Il en ressort que DPG Media ne peut passer qu'une seule interview exclusive avec un Diable Rouge dans H...

Sportspress, l'association belge des journalistes sportifs, a eu un entretien avec la fédération belge, la RBFA, au sujet du contrat d'exclusivité que celle-ci a conclu avec DPG Media, le groupe de presse englobant la chaîne VTM et le quotidien Het Laatste Nieuws. Il en ressort que DPG Media ne peut passer qu'une seule interview exclusive avec un Diable Rouge dans Het Laatste Nieuws, à chaque retraite internationale. Le joueur concerné n'est alors pas mis à la disposition d'un autre média, wallon ou flamand. Sportspress reste mécontent. L'exclusivité de la retransmission télévisée des matches et des interviews en bordure de terrain est usuelle et n'a jamais posé de problème. Mais l'exclusivité comprise dans le deal avec DPG inclut désormais la presse écrite. Le directeur de la com de la RBFA, Manu Leroy, précise : " Les détenteurs des droits lors des grands tournois exploitaient déjà cette manne pour la télé, la radio et les platesformes digitales. Quelle est la différence, sauf qu'il s'agit cette fois d'un quotidien ? " " Même en Angleterre, ce genre d'exclusive n'existe pas ", déclare Pierre Bilic, secrétaire général de Sportspress. " Ce n'est le cas qu'avec notre équipe nationale. Alors que le terme est explicite : l'équipe est nationale, elle est à tout le monde. " François Colin, administrateur de Sportspress, s'insurge : " La fédé, une asbl, semble vouloir tout monnayer, y compris les interviews journalistiques ". Réponse de Leroy : " Nous ne recevons pas d'argent mais des espaces publicitaires ". Il n'empêche que pour Sportspress, ce contrat revient à payer pour des informations " Et ce n'est pas possible ", dit Bilic, qui veut en informer l'Association des Journalistes professionnels (AJP) et son pendant néerlandophone, la VVJ. Car monnayer des interviews, voilà qui peut donner des idées aux clubs...