" J'ai parlé d'une de mes pistes internationales à Mogi Bayat ", raconte le président namurois. " Mogi m'a rendu un très grand service en me signalant que je devais me méfier de cette possibilité française. Il avait raison et je le remercie de m'avoir mis la puce à l'oreille : cette offre ne pouvait pas être sérieuse et j'ai annulé le rendez-vous. J'avais deux autres fers au feu avec des contacts en Argentine (à la base de l'arrivée des joueurs gauchos au Germi...

" J'ai parlé d'une de mes pistes internationales à Mogi Bayat ", raconte le président namurois. " Mogi m'a rendu un très grand service en me signalant que je devais me méfier de cette possibilité française. Il avait raison et je le remercie de m'avoir mis la puce à l'oreille : cette offre ne pouvait pas être sérieuse et j'ai annulé le rendez-vous. J'avais deux autres fers au feu avec des contacts en Argentine (à la base de l'arrivée des joueurs gauchos au Germinal Beerschot). J'ai donné la priorité à une solution italienne, tombée par hasard lors d'une discussion avec un club de D2 : on évoqua un intérêt italien pour la Belgique. J'ai alors rencontré le frère de Copa, le gardien de but de Lokeren, agent de joueurs et proche de ces investisseurs présents en Côte d'Ivoire, à Africa Sports d'Abidjan. La Belgique les intéresse pour plusieurs choses. Les joueurs extracommunautaires qu'ils ont en portefeuille ne peuvent tous avoir du temps de jeu en Italie, où il existe des limites contrairement à la Belgique. Notre politique des jeunes intéresse aussi les Italiens apparemment. " L'investisseur italien Fabio Cordella a installé ses partenaires à Abidjan. Dans sa roue, selon Baudart, il y a notamment des clubs du Top 4 italien. Baudart et Cordella ont échangé récemment leurs points de vue devant un parterre de médias. " L'option d'achat sera levée fin octobre " dit le président namurois. " La somme investie ne sera pas révélée mais permettra d'effacer le passif du club et de garder le viatique nécessaire pour boucler la saison. Avant d'en arriver là, Cordella a déjà mis huit joueurs à notre disposition dont Koné, gardien de but de l'équipe nationale ivoirienne. D'autre part, l'agent Bojo Ban, met aussi gratuitement à notre disposition d'autres joueurs dont les attaquants Nemanja Cvetkovic et Alexander Soderlund. Les investisseurs italiens entendent rejoindre la D1 au plus vite. Notre coach, René Hidalgo, devrait vivre une saison plus calme qu'en 2007-2008. Mon avenir après la reprise du club ? Aucune idée, ce n'est pas le plus important. On verra si Cordella aura besoin de moi à l'avenir dans une fonction ou l'autre. Personnellement, j'ai atteint mes objectifs : rendre l'espoir à Namur, prouver que c'est une ville de foot, monter en D2, y rester, trouver des investisseurs, souligner la force nos convictions à la fédé et lutter pour défendre nos intérêts, etc. " Mais c'est clair qu'il aimerait continuer à vivre la vie des Merles...