" C'est une honte ", a déclaré Caroline Wozniacki, lauréate de l'Open d'Australie et numéro deux mondiale, qui possède un appartement à Miami. " J'espérais qu'on agrandirait et qu'on rénoverait Crandon Park. Je me demande comment on va rendre convivial un grand stade de football. "

Ses collègues partagent son souci. Jouer au Hard Rock Stadium, qui a une capacité de 65.000 sièges, fera bizarre. Il y aura encore moins d'ambiance qu'à l'Arthur Ashe Stadium (US Open), le plus grand stade du circuit avec 23.000 places.

Le centre court de Crandon Park était désuet mais les Latinos, qui représentent 65 % de la population de Key Biscane, y conféraient une ambiance exotique jour après jour. " Jouer ici est toujours formidable ", s'est écrié l'Argentin Juan Martin del Potro il y a quelques semaines, après sa victoire sur Roger Federer. " Je m'y sens comme chez moi. "

Le look and feel du Hard Rock Stadium est différent. Il ne possède ni histoire ni romantisme. La route qui mène à Crandon Park est bordée d'eau et de palmiers alors que la seule voie d'accès au stade de l'équipe de football américain Miami Dolphins est une autoroute à quatre bandes.

" Le tournoi veut redevenir plus grand qu'Indian Wells ", a commenté Serena Williams, favorable au déménagement. Et pour cause : les deux soeurs habitent Palm Beach Gardens, à une heure de route et sont actionnaires minoritaires du club de Stephen Ross depuis 2009.

Le promoteur de New York, dont on estime la fortune à dix milliards de dollars, vient de dévoiler les projets d'agrandissement de son stade. Il va aménager trente courts de tennis autour du Hard Rock Stadium et rendre possible la réduction de la capacité du stade de football à 14.000 sièges. Il a aussi prévu des loges pour les invités de marque et les sponsors. Coût : environ 50 millions d'euros. Sans compter les palmiers.

" C'est une honte ", a déclaré Caroline Wozniacki, lauréate de l'Open d'Australie et numéro deux mondiale, qui possède un appartement à Miami. " J'espérais qu'on agrandirait et qu'on rénoverait Crandon Park. Je me demande comment on va rendre convivial un grand stade de football. " Ses collègues partagent son souci. Jouer au Hard Rock Stadium, qui a une capacité de 65.000 sièges, fera bizarre. Il y aura encore moins d'ambiance qu'à l'Arthur Ashe Stadium (US Open), le plus grand stade du circuit avec 23.000 places. Le centre court de Crandon Park était désuet mais les Latinos, qui représentent 65 % de la population de Key Biscane, y conféraient une ambiance exotique jour après jour. " Jouer ici est toujours formidable ", s'est écrié l'Argentin Juan Martin del Potro il y a quelques semaines, après sa victoire sur Roger Federer. " Je m'y sens comme chez moi. " Le look and feel du Hard Rock Stadium est différent. Il ne possède ni histoire ni romantisme. La route qui mène à Crandon Park est bordée d'eau et de palmiers alors que la seule voie d'accès au stade de l'équipe de football américain Miami Dolphins est une autoroute à quatre bandes. " Le tournoi veut redevenir plus grand qu'Indian Wells ", a commenté Serena Williams, favorable au déménagement. Et pour cause : les deux soeurs habitent Palm Beach Gardens, à une heure de route et sont actionnaires minoritaires du club de Stephen Ross depuis 2009. Le promoteur de New York, dont on estime la fortune à dix milliards de dollars, vient de dévoiler les projets d'agrandissement de son stade. Il va aménager trente courts de tennis autour du Hard Rock Stadium et rendre possible la réduction de la capacité du stade de football à 14.000 sièges. Il a aussi prévu des loges pour les invités de marque et les sponsors. Coût : environ 50 millions d'euros. Sans compter les palmiers.