D'abord la bonne nouvelle : le GBA existe toujours et a même un avenir, depuis sa reprise par Jos Verhaegen. Il reste en D1. Quand Lommel a demandé sa mise en faillite, le GBA était 16e. Il a découvert la pression. Avant, il n'avait aucune obligation, ses talents suffisaient à éviter la relégation. Le groupe actuel, jeune (22 ans en moyenne), n'a pas supporté cette pression.
...

D'abord la bonne nouvelle : le GBA existe toujours et a même un avenir, depuis sa reprise par Jos Verhaegen. Il reste en D1. Quand Lommel a demandé sa mise en faillite, le GBA était 16e. Il a découvert la pression. Avant, il n'avait aucune obligation, ses talents suffisaient à éviter la relégation. Le groupe actuel, jeune (22 ans en moyenne), n'a pas supporté cette pression. Paul Kpaka a heureusement confirmé ses qualités de buteur, avant son forfait. Il est le seul à obtenir une mention cette saison, avec le capitaine et défenseur central, Aaron Mokoena, qui n'était même pas titulaire l'année dernière. Il a pratiquement assumé toute la production du GBA avec 18 buts, les autres venant de Kwame Quansah. Fait éloquent : le troisième buteur du GBA n'a marqué que trois buts. Avant l'entame de la saison, on se demandait comme le GBA compenserait la retraite de Marc Degryse. Réponse : très mal. Kpaka était trop isolé. L'arrivée tardive de Petter Rudi n'y a pas changé grand-chose : celui-ci n'était pas en pleine forme et n'a jamais marqué l'équipe de son empreinte. C'est la première fois que les joueurs prêtés par l'Ajax ont pu revendiquer une place : ils ont tous connu une brillante période, toutefois suivie de baisses de forme, à l'exception de Mokoena. Daniel Cruz, arrivé tardivement, a charmé : ailier traditionnel, il a une superbe passe. Il est le seul à rester un an de plus au Kiel. Les Belges ont trop rarement émergé. En cause ? Blessures, manque de résistance mentale. On n'a guère vu Dirk Huysmans, Steve Cooreman et Tim Reigel. Philip Haagdoren n'est pas parvenu à assumer la succession de Degryse. Bert Dhont, en revanche, s'est battu pour revenir. Quant à Kristof Snelders, une des révélations de la saison précédente avec 11 buts, il n'a pas percé comme on l'imaginait. Van der Elst lui a préféré le duo Quansah-Kpaka en pointe. Les trois Yougoslaves qui avaient été acquis par le nouveau GBA il y a quatre ans disparaissent par la petite porte. Ils n'ont jamais été dignes de leur réputation, même si Djordje Svetlicic reste sur une saison honorable à l'arrière droit. Vinko Marinovic n'a cessé d'être blessé. La finale de la Coupe aurait rendu du panache à cette saison, mais le GBA a été éliminé en demi-finales. Au moins aura-t-il un capitaine la saison prochaine et ne devra-t-il plus chercher de repreneur. n