A la fin de cette semaine, la fédération italienne va prendre une décision concernant l'équipe nationale. Giovanni Trapattoni a bien peu de chances de rester associé à l'avenir de la Squadra. Il n'a guère obtenu de succès depuis qu'il a succédé à Dino Zoff, le 3 septembre 2000 à Budapest. Il n'a remporté que deux des dix derniers matches off...

A la fin de cette semaine, la fédération italienne va prendre une décision concernant l'équipe nationale. Giovanni Trapattoni a bien peu de chances de rester associé à l'avenir de la Squadra. Il n'a guère obtenu de succès depuis qu'il a succédé à Dino Zoff, le 3 septembre 2000 à Budapest. Il n'a remporté que deux des dix derniers matches officiels, contre l'Azerbaïdjan et l'Equateur. Mercredi, Trap' a perdu son 25e match international au pays de Galles (2-1). L'Italie n'a pas accepté l'excuse présentée: la blessure de Vieri et Totti, deux joueurs-clefs. Trapattoni a perdu son crédit suite aux erreurs tactiques et au football anxieux qui ont valu à l'Italie une élimination prématurée du Mondial. La semaine dernière, Zoff lui-même a déclaré qu'il ne fallait pas attribuer la seule responsabilité de cette défaite à la faiblesse de l'arbitre Moreno. Ironie du sort, c'est un des talents alors sacrifiés, Alessandro Del Piero, qui a encore limité les dégâts lors des dernières joutes, grâce à ses buts. Del Piero et le gardien Buffon sont les seuls à obtenir la mention "satisfaisant". Au Pays de Galles, il a été aligné pour la deuxième fois de suite avec Montella (AS Rome) mais celui-ci n'est pas vraiment parvenu à s'imposer. Après le match nul contre la Yougoslavie, le week-end précédent, on avait déjà signifié que le déplacement en Galles constituait la dernière chance du sélectionneur puis, quelques jours plus tard, FrancoCarraro, le président, a déclaré que Trapattoni ne devait pas craindre pour sa place. Cette nouvelle défaite compromet la qualification de l'Italie pour l'EURO 2004. Pareil échec constituerait une catastrophe, a martelé Carraro après le revers. Zoff pourrait très bien reprendre le relais. Il a été limogé de la Lazio l'année dernière. Carraro convoite Fabio Capello mais l'entraîneur de l'AS Rome a annoncé qu'il mettrait fin à sa carrière au terme de son contrat avec l'AS, en 2005, et qu'il n'avait nulle envie de diriger la Squadra. (G. Foutré)