Presque pas de surprises dans la liste des Bleus dévoilée par Raymond Domenech pour affronter l'Argentine. Un seul nom est venu s'ajouter aux habituels : celui du gardien de Toulouse, Cédric Carrasso. Cela consacre non seulement une carrière dont la trajectoire ne fut pas toujours linéaire mais également le classement de Toulouse qui réussit une campagne intéressante et qui n'avait plus connu la joie de posséder un international depuis la sélection de Daniel Moreira en 2004.
...

Presque pas de surprises dans la liste des Bleus dévoilée par Raymond Domenech pour affronter l'Argentine. Un seul nom est venu s'ajouter aux habituels : celui du gardien de Toulouse, Cédric Carrasso. Cela consacre non seulement une carrière dont la trajectoire ne fut pas toujours linéaire mais également le classement de Toulouse qui réussit une campagne intéressante et qui n'avait plus connu la joie de posséder un international depuis la sélection de Daniel Moreira en 2004. Le Téfécéqui restait sur une saison délicate marquée par une lutte pour le maintien et la délivrance lors de la dernière journée de championnat, côtoie aujourd'hui les sommets (quatrième) et présente une défense très sûre (3e défense de L1). En 2009, Carrasso n'a ainsi pas encore encaissé de buts. Originaire d'Avignon, Carrasso a connu un parcours chaotique. Annoncé comme un grand gardien, il débuta d'abord comme doublure de Fabien Barthez avant de connaître la consécration en lui succédant dans la cage marseillaise. " Hormis les derniers mois à Toulouse, l'OM, c'est toute ma vie. " Il a donc patienté avant de goûter à sa première saison comme titulaire. Le plaisir fut finalement de courte durée. En août 2007, alors que son statut était acté, il se déchire le talon d'Achille gauche. Sa convalescence dura sept mois mais lorsqu'il reprit les entraînements, ce n'était plus dans la peau d'un titulaire mais dans celle de remplaçant. Car entre-temps, le phénomène Steve Mandanda était passé par là. Bloqué par Mandanda, Carrasso décida, à 27 ans, de quitter sa région pour Toulouse. Ce fut le bon choix. " Il y a un an, je me demandais si j'allais pouvoir revenir au plus haut niveau et aujourd'hui, je suis en équipe de France ", a-t-il lâché à l'annonce de sa convocation. Pourtant, Carrasso devra se satisfaire d'un rôle de troisième gardien, tant le duo Mandanda- Hugo Lloris s'est détaché. Le portier marseillais a toujours la préférence de Domenech mais celui de Lyon fait l'unanimité auprès des entraîneurs de L1. Selon un sondage de L'Equipe, mené auprès des joueurs et entraîneurs, Lloris serait le meilleur gardien (85 voix) devant Mandanda (66 voix) et Nicolas Douchez (37 voix), le gardien de Rennes. SOULEYMANE DIAWARA, le défenseur de Bordeaux, et Moussa Sow, celui de Rennes, ont écopé de deux matches fermes. Nouveauté : ces deux matches ont été appliqués par le comité de visionnage, mis en place le 1er janvier, qui peut revenir sur des faits de jeu ayant échappé à l'arbitre. " Je ne suis pas contre cette commission ", explique le président de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, " mais je trouve inadmissible qu'elle soit mise en place en cours de saison. Que fait-on des faits qui se sont passés le 1er janvier ?" VANNES, club de Ligue 2, a réussi l'exploit de battre Nice au stade du Ray (1-1, 3-4 aux penalties) et disputera la finale de la Coupe de la Ligue face à Bordeaux, qui a atomisé le PSG (0-3) NANTES voulait se doter d'un nouveau stade mais la mairie a refusé. MATEJA KEZMAN, l'attaquant serbe du PSG, a été mis à pied pour 15 jours après avoir jeté son maillot lors de son remplacement en Coupe de la Ligue. GUILLAUME HOARAU et André-Pierre Gignac que beaucoup attendaient dans la sélection de Domenech pour le match amical contre l'Argentine n'ont pas été retenus. BORDEAUX et Saint-Etienne sont arrivés à un accord sur le prix de la plus value dans le transfert de Pascal Feindouno au Qatar. Bordeaux touchera 1,5 millions d'euros. KEVIN MIRALLAS(Saint-Etienne) est resté 81 minutes au jeu, Roland Lamah (Le Mans) a été remplacé à la 59e. STÉPHANE VANDE VELDE