Sa victoire 2-0 contre Rubin Kazan, synonyme de qualification pour le tour suivant de la Ligue des Champions, a ramené le calme à l'Inter. Le leader a vécu des semaines agitées depuis son revers à Barcelone, qui avait laissé plusieurs titulaires au repos. Trois jours avant le match décisif contre le champion de Russie, le club milanais a encore perdu l'affiche contre la Juventus, ce qui constituait son deuxième revers en championnat après la défaite à la Sampdoria. Contre Rubin, Mario Balotelli (19 ans) a été l'objet de tous les compliments et non seulement grâce à son splendide coup franc. Il a sans doute tiré la leçon de la décision de José Mourinho, qui l'a écarté du noyau en guise d'avertissement : le jeune homme devait adapter...

Sa victoire 2-0 contre Rubin Kazan, synonyme de qualification pour le tour suivant de la Ligue des Champions, a ramené le calme à l'Inter. Le leader a vécu des semaines agitées depuis son revers à Barcelone, qui avait laissé plusieurs titulaires au repos. Trois jours avant le match décisif contre le champion de Russie, le club milanais a encore perdu l'affiche contre la Juventus, ce qui constituait son deuxième revers en championnat après la défaite à la Sampdoria. Contre Rubin, Mario Balotelli (19 ans) a été l'objet de tous les compliments et non seulement grâce à son splendide coup franc. Il a sans doute tiré la leçon de la décision de José Mourinho, qui l'a écarté du noyau en guise d'avertissement : le jeune homme devait adapter son comportement. L'Italien d'origine ghanéenne n'a pas la vie facile : il se fait huer dans la plupart des stades. Seul son propre public s'abstient. Dans une interview au magazine transalpin Sportweek, il a demandé à ce qu'on le laisse en paix. Il a reconnu ne pas lire de journaux, puisque ceux-ci ne publiaient que des choses négatives à son propos. Les nouveaux joueurs ont également obtenu de bons points à Kazan. Samuel Eto'o a déjà convaincu tout le monde de la plus-value qu'il apporte et avec ses buts, Diego Milito est dans le sillage d' Antonio Di Natale (Udinese), premier au classement des buteurs. Wesley Sneijder s'intègre de mieux en mieux dans la palette de stars, que les observateurs dé-crivent comme une collection de brillants joueurs qui ne forment pas d'équipe et ne prestent donc pas. En championnat, l'Inter est de loin le plus productif et il possède la meilleure défense. Les tensions s'aggravent entre Mourinho et la presse. Les conférences se font rares, les réponses du Portugais courtes et acérées. Après la victoire contre Kazan, il a balayé toutes les critiques : " Jusqu'à preuve du contraire, les journalistes ne virent aucun entraîneur. A l'Inter, nul ne m'a fait sentir que je devais craindre pour ma place et même si c'était le cas, je ne me tracasserais pas. Certains entraîneurs doivent se battre pour retrouver un poste. Quand je quitterai l'Inter, je trouverai du travail quand et où je veux. " Mourinho fustige le manque de respect général pour son travail : " Je pensais qu'en Italie, le résultat primait sur le reste. C'est effectivement le cas pour tout le monde sauf pour moi. "ALBERTO GILARDINO, auteur du but de la victoire contre Liverpool à Anfield Road, a ainsi inscrit son dixième but européen pour la Fiorentina. Il en est ainsi le meilleur réalisateur européen avec Gabriel Batistuta. CATANE est le neuvième club de l'élite à changer d'entraîneur. Sinisha Mihajlovic (40 ans) succède à Gianluca Atzori. Au terme de sa carrière de joueur à l'Etoile Rouge, à la Lazio et à l'Inter, le Serbe est devenu l'adjoint de Roberto Mancinià l'Inter. La saison dernière, le 3 novembre, il avait été nommé T1 à Bologne où, faute de résultats, il a été écarté au profit de GiuseppePapadopulo. Ses débuts en Sicile n'ont guère été plus heureux. GIGI BUFFON, le gardien de la Juventus, a comme prévu été opéré du ménisque du genou gauche dimanche dernier. Retour prévu fin janvier. En revanche, l'attaquant Vincenzo Iaquinta, qui a été opéré du même mal, va effectuer son retour à la compétition. GABY MUDINGAYI est en train de retrouver la confiance des ultras de Bologne, qui n'avaient pas apprécié son envie de quitter le club à tout prix. Le milieu progresse à chaque sortie mais a quitté le terrain déçu : son but à Parme n'a pas servi à grand-chose. J ean-François Gillet et plusieurs de ses équipiers ont sorti le grand jeu face à la Juventus. ALESSANDRO MATRI, l'attaquant de Cagliari, vient d'entrer dans l'histoire de son club en inscrivant un but lors de ses sept dernières sorties. Avant lui, seul Gigi Riva, avait réussi le même exploit en 71-72. Le fait d'être suivi par Marcello Lippi, le sélectionneur italien, a manifestement boosté le buteur formé à Milan. GEERT FOUTRÉ