Si l'Inter doit se battre, ce soir, pour se qualifier pour le deuxième tour de la Ligue des Champions, il a déjà regrimpé quelques échelons au classement de la Série A, grâce à Alberto Zaccheroni. Il a remporté l'affiche à la Juventus sur le score de 1-3, encaissant ainsi son premier but depuis l'arrivée du nouvel entraîneur, mais pour la première fois de la saison, il a aussi rejoint la quatrième place, dans le sillage de l'AS Rome, de Milan et de la Juve, alors qu'il n'était que huitième quand Hector Cuper l'a...

Si l'Inter doit se battre, ce soir, pour se qualifier pour le deuxième tour de la Ligue des Champions, il a déjà regrimpé quelques échelons au classement de la Série A, grâce à Alberto Zaccheroni. Il a remporté l'affiche à la Juventus sur le score de 1-3, encaissant ainsi son premier but depuis l'arrivée du nouvel entraîneur, mais pour la première fois de la saison, il a aussi rejoint la quatrième place, dans le sillage de l'AS Rome, de Milan et de la Juve, alors qu'il n'était que huitième quand Hector Cuper l'a quitté. Au bout d'un mois, le bilan est positif en matière de résultats mais aussi en termes de spectacle. Depuis que Zac a repris l'équipe le 22 octobre, il a abandonné le classique 4-4-2 au profit du 3-4-3. L'entraîneur a d'abord procédé à un lavage de cerveau auprès des joueurs, pour leur inculquer un autre mode de pensée. Maintenant, les Bleu et Noir s'appuient sur leurs propres atouts et tentent de jouer dans le camp de l'adversaire, en lui imposant leur propre jeu. Leur potentiel défensif les y autorise. Devant le gardien, Toldo, jouent Materazzi, Cannavaro et Cordoba. Si Zac compte sur ces piliers, il est partisan de la rotation dans les autres secteurs. Jusqu'à la semaine passée, il avait déjà utilisé 23 joueurs. Devant, seul Vieri est sûr de sa place quand il est en bonne santé, car il confère une autre dimension à l'équipe. Les joueurs admettent avoir retrouvé le plaisir de jouer et ils le montrent. Toutefois, Zac en veut davantage. Il gagne proportionnellement moins à l'Inter qu'avant à la Lazio car le président intériste épargne depuis l'année dernière. Cependant, son contrat lui accorde une prime substantielle en cas de victoire en Ligue des Champions et/ou de titre national. Il sait donc ce qu'il lui reste à faire. (G. Foutré) FRANCO SENSI (AS Rome) envisage d'abandonner son poste de président si un candidat repreneur valable se présente. Le club est en proie à des problèmes financiers auxquels Sensi veut trouver une solution ce mois-ci. SIENNE étudiera en juin la possibilité d'entrer en bourse, afin de rénover le stade et de construire un centre d'entraînement avec un cabinet médical. COPPA ITALIA. Deux clubs de Série B sont toujours en lice. Palerme peut encore espérer se qualifier pour les quarts de finale, après sa courte défaite 1-0 à l'AS Rome. Venise a été battue 0-2 par Parme. Les matches retour ont lieu les 17 et 18 janvier. L'INTER a enrôlé l'avant uruguayen Horacío Peralta (21 ans), pour 8,5 millions. DOPAGE. A partir de janvier, douze joueurs seront contrôlés chaque week-end, en Série A et en B. L'élément nouveau, c'est qu'en plus de l'urine, on contrôlera le sang. Quatre joueurs passeront en plus un test EPO, sensiblement plus onéreux. BUTEURS : 1. Shevchenko (AC Milan) 12 buts ; 2. Adriano (Parme), Di Vaio (Juventus), Trezeguet (Juventus), Favo Passero (Udine), Vieri (Inter) 7. G. Foutré