Pour commencer, quelques anecdotes assez croustillantes, qui me font vraiment poiler. Après la Coupe d'Afrique des Nations des - 17, Patrick Kulemeka, l'entraîneur du Malawi, s'est fait jeter par sa fédé. Et ce n'est même pas dû au résultat de son équipe. Le Malawi a en effet fini quatrième de la compétition, ce qui n'est vraiment pas mal. En fait, le gars est accusé d'avoir laissé ses jeunes joueurs se rincer l'£il devant un porno jusqu'à deux heures du mat' la veille de la petite finale face au Burkina Faso, match perdu. Kulemela a déclaré qu'il ne savait pas que sa fonction imposait qu'il fasse le tour des chambres pendant la nuit. Virer un coach pour ça, c'est borderline ! C'est un peu comme si on demandait à Ariel Ja...

Pour commencer, quelques anecdotes assez croustillantes, qui me font vraiment poiler. Après la Coupe d'Afrique des Nations des - 17, Patrick Kulemeka, l'entraîneur du Malawi, s'est fait jeter par sa fédé. Et ce n'est même pas dû au résultat de son équipe. Le Malawi a en effet fini quatrième de la compétition, ce qui n'est vraiment pas mal. En fait, le gars est accusé d'avoir laissé ses jeunes joueurs se rincer l'£il devant un porno jusqu'à deux heures du mat' la veille de la petite finale face au Burkina Faso, match perdu. Kulemela a déclaré qu'il ne savait pas que sa fonction imposait qu'il fasse le tour des chambres pendant la nuit. Virer un coach pour ça, c'est borderline ! C'est un peu comme si on demandait à Ariel Jacobs de faire le videur à la boîte Le Carré ou à Luciano D'Onofrio de vérifier que ses joueurs ne jouent pas à la Playstation. Nicklas Bendtner, l'attaquant danois d'Arsenal, a lui aussi fait très fort. Il était tellement déçu par l'élimination en Ligue des Champions face à Man U, qu'il est allé se torcher la gueule en boîte et a été pris en flagrant délit de striptease. Il y a des photos de lui avec le pantalon en dessous des genoux, qui ont fait la une dans les tabloïds anglais. Le pauvre gars a dû présenter ses excuses. Honnêtement, je comprends tout à fait qu'il ait voulu faire la fête. Mais il n'y a rien à faire : quand t'es footballeur, faut faire gaffe à ce que tu fais ! Pour terminer niveau anecdotes, un joueur du RC Lens s'est récemment distingué. Le défenseur Alaeddine Yahia a déclaré au micro de RMC : " Si Lens ne monte pas en L1, je me les coupe ! ". Je suis content pour Yahia. Il a conservé ses parties génitales, vu que le Racing est finalement remonté parmi l'élite. J'espère que Jacobs et LaszloBölöni n'ont pas fait la même promesse par rapport au titre... Moins rigolo : le comportement du président de Lyon, Jean-Michel Aulas, commence vraiment à m'exaspérer. Il a passé un coup de fil à Francis Decourrière, le président de Valenciennes, pour lui demander qu'il soit extrêmement attentif au comportement de ses joueurs lors du match qui opposera le VA et le PSG le 23 mai. Le PSG et Lyon luttent tous les deux pour la troisième place et Aulas a peur que le VA lève le pied face aux Parisiens. La raison : Antoine Kombouaré, le coach de Valenciennes, est annoncé à Paris. Je trouve l'attitude d'Aulas complètement débile et déplacée. Ce mec veut tout le temps mettre la pression sur tout le monde et tout contrôler. Il se prend pour le grand manitou. Scandaleux ! C'est mal connaître les dirigeants nordistes. De la sorte, Aulas remet en question leur éthique. En Belgique, le fait qu' Hein Vanhaezebrouck, ancien coach de Courtrai, ait signé à Genk n'avait pas empêché Courtrai de s'imposer chez les Genkois. Je vous avais déjà parlé des propos tenus par Noël Le Graët, président de Guingamp et vice-président de la fédé française, à l'égard de l'arbitre Eric Poulat suite à la demi-finale de la Coupe de France, qui opposait Guingamp et Toulouse. Eh bien, Le Graët a été suspendu pour un mois de toute fonction officielle au sein de la fédé, ce qui implique notamment qu'il ne peut plus siéger au conseil d'administration. Une telle décision est une grande première. Elle va faire jurisprudence ! Maintenant, les dirigeants de club réfléchiront à deux fois avant de l'ouvrir et de se plaindre de l'arbitrage. C'est une bonne décision. On en a vraiment marre des dirigeants Calimero ! Mais bon, Le Graët a de quoi se consoler vu que son club a remporté la Coupe de France face à Rennes. Un fait marquant de ce match était que Guy Lacombe, l'entraîneur des Rennais, n'avait pas daigné participer à la remise des médailles. Depuis, il s'est excusé. C'est la moindre des choses ! Il a affirmé qu'il était tellement dégoûté par la défaite, qu'il n'avait pas vu le temps passé et avait donc raté la remise des prix. RECUEILLI PAR TIM BAETEpar stéphane pauwels