Où en serait Zulte Waregem sans cette série de trois défaites de rang, subies au bout du mois de janvier? Vainqueurs de huit de leurs douze derniers matches, les hommes de Francky Dury sont incontestablement la surprise de ce début d'année 2021, et leur bilan presque parfait au mois de février devait forcément mettre l'un des leurs en haut de l'affiche. L'épatant Cameron Humphreys dans la ligne arrière ou la résurrection surprenante d'un Damien Marcq encore indésirable il y a quelques mois attirent l'attention, mais aucune prestation individuelle n'arrive à la cheville de la série folle de Gianni Bruno. Élu joueur du mois de fé...

Où en serait Zulte Waregem sans cette série de trois défaites de rang, subies au bout du mois de janvier? Vainqueurs de huit de leurs douze derniers matches, les hommes de Francky Dury sont incontestablement la surprise de ce début d'année 2021, et leur bilan presque parfait au mois de février devait forcément mettre l'un des leurs en haut de l'affiche. L'épatant Cameron Humphreys dans la ligne arrière ou la résurrection surprenante d'un Damien Marcq encore indésirable il y a quelques mois attirent l'attention, mais aucune prestation individuelle n'arrive à la cheville de la série folle de Gianni Bruno. Élu joueur du mois de février, le Belgo-Italien devance Makhtar Gueye (Ostende), Strahinja Pavlovic (Cercle), Rob Schoofs (Malines) et Alessio Castro-Montes (Gand) lors d'une cuvée particulière, qui a vu beaucoup d'équipes faire du surplace au classement. À l'approche de son trentième anniversaire, le nouvel homme fort du Essevee vit la meilleure période de sa carrière. Déjà buteur dix-sept fois cette saison, son goal dans le derby face à Courtrai lui a permis de faire trembler les filets lors d'un sixième match consécutif. Bruno a passé février à marquer. Contre Charleroi, d'abord, où il arrache l'égalisation dans les derniers instants de la rencontre pour répondre à l'ouverture du score précoce d' Amine Benchaib et arracher un point. Au Stayen, une semaine plus tard, il profite d'un service d' Omar Govea pour doubler la mise. Son chef-d'oeuvre du mois se déroule cependant sur la pelouse du stade Arc-en-ciel. Menés 1-2 suite à un but de Samuel Bastien, les Flandriens retournent la situation grâce à un doublé express de leur nouveau buteur-maison, en promenade au coeur d'une défense liégeoise qui semble toujours avoir un temps de retard sur ses inspirations. "Je ne sais pas moi-même ce qu'il m'arrive", concède l'homme de l'hiver au micro de la RTBF, avant d'enchaîner avec un but à la valeur symbolique décuplée dans le derby face à Courtrai, où il remet les deux équipes à égalité. Au bout du compte, cinq des huit buts de ses couleurs au cours du mois écoulé sont griffés de ses crampons, et son club moribond est devenu un challenger inattendu dans la course au top 4. Autre invité-surprise des sommets, le KV Ostende est récompensé pour la première fois de la saison, en voyant Alexander Blessin devancer largement Francky Dury et Yves Vanderhaeghe au scrutin de l'entraîneur du mois. Déjà nommé en septembre, mais alors doublé par Marc Brys, l'Allemand est l'artisan majeur de la symphonie collective livrée chaque semaine par les Côtiers, sortis du mois de février avec un bilan de dix points sur douze et un siège confortable au sein du peloton de tête de la Pro League.