La semaine dernière, le millionnaire russe Oleg Tinkov a déclaré : " Tout le monde mérite une seconde chance mais si un de mes coureurs se fait pincer, il volera dehors. Je suis contre le dopage ". Etranges propos du brasseur qui finance l'équipe continentale Tinkoff Restaurants, qui vient d'engager deux joueurs convaincus de dopage, Tyler Hamilton et Danilo Hondo. L'équipe essaie également d'embaucher Jan Ullrich et ...

La semaine dernière, le millionnaire russe Oleg Tinkov a déclaré : " Tout le monde mérite une seconde chance mais si un de mes coureurs se fait pincer, il volera dehors. Je suis contre le dopage ". Etranges propos du brasseur qui finance l'équipe continentale Tinkoff Restaurants, qui vient d'engager deux joueurs convaincus de dopage, Tyler Hamilton et Danilo Hondo. L'équipe essaie également d'embaucher Jan Ullrich et Francisco Mancebo, sans que leur implication dans une affaire de dopage sanguin semble la gêner. D'un strict point de vue juridique, Tinkov n'a pas tort : même le président de l'UCI, Pat McQuaid, a admis que tous les coureurs soupçonnés dans l'affaire Fuentes rouleraient normalement la saison prochaine, tant que le tribunal espagnol n'aura pas divulgué ses preuves et n'autorise pas les fédérations à prononcer des sanctions sportives. Pourtant, actuellement, il y a peu de chances pour qu'Ullrich ou Mancebo roulent pour Tinkov. L'Espagnol est signalé chez Relax et préférera peut-être une formation de son pays, après une saison catastrophique, à tous points de vue, chez AG2R. Ullrich a davantage la cote. S'il baisse son prix, le brasseur, qui siège chez InBev, est prêt à l'enrôler. Néanmoins, Ullrich, qui ne vit que pour le Tour de France, sait qu'il a peu de chances de le rouler avec Tinkov. On associe l'Allemand à Discovery Channel, d'autant qu'il se trouvait comme par hasard aux Etats-Unis quand l'équipe y a effectué son premier stage. Discovery se tait mais il avait fait de même jusqu'à ce que le transfert d' Ivan Basso soit réglé. Si Ullrich signe, il sera confronté à la concurrence de Basso et de Levi Leipheimer, qui veulent également être leaders. Même s'il n'embauche pas Mancebo ni Ullrich, Tinkov attendra avec impatience le dénouement de l'affaire Fuentes. Son leader actuel, Hamilton, a purgé sa première suspension, pour dopage sanguin à la Vuelta 2004, mais il est cité dans le fameux scandale espagnol. DaniloHondo, en revanche, a fait annuler sa suspension par le tribunal civil, mais la Fédération semble décidée à poursuivre sa bataille jusqu'à ce que le sprinter purge sa suspension de deux ans. Hondo a été convaincu de dopage au carphédon mais profite des différends entre les tribunaux, qui contestent les compétences des uns et des autres. Oleg Tinkov reste imperturbable et optimiste. La saison à venir, il mise sur une victoire au moins dans le Pro Tour. Il compte demander une licence pour celui-ci en 2008. par jef van baelen