Le 28 août, après une courte pause, la F1 débarque à Spa-Francorchamps pour le GP de Belgique, qui a déjà écoulé toutes ses places. L'année passée, Lewis Hamilton (31 ans) y avait encore étalé son art du pilotage à bord de sa Mercedes. Le triple champion du monde, lauréat de 48 GP, se rapproche des 51 succès du quadruple champion du monde Alain Prost. Il est toutefois encore loin de Michael Schumacher. L'Allemand a franchi la ligne d'arrivée en premier à 91 reprises. Les chiffres nous apprennent que le lauréat du GP de Hongrie, dont Hamilton est deven...

Le 28 août, après une courte pause, la F1 débarque à Spa-Francorchamps pour le GP de Belgique, qui a déjà écoulé toutes ses places. L'année passée, Lewis Hamilton (31 ans) y avait encore étalé son art du pilotage à bord de sa Mercedes. Le triple champion du monde, lauréat de 48 GP, se rapproche des 51 succès du quadruple champion du monde Alain Prost. Il est toutefois encore loin de Michael Schumacher. L'Allemand a franchi la ligne d'arrivée en premier à 91 reprises. Les chiffres nous apprennent que le lauréat du GP de Hongrie, dont Hamilton est devenu le recordman des succès (cinq) devant Schumi (quatre), n'a jamais conquis le titre mondial en fin d'année. On verra fin novembre, après le GP d'Abu Dhabi, si les statistiques se confirment. Max Verstappen, devenu un héros en Belgique et aux Pays-Bas, continue à surprendre cette saison. Il a déjà atteint son premier objectif, le cap des cent points, à la mi-saison. Le pilote Red Bull, promu en mai de l'écurie-soeur de Toro Rosso, suite à un échange avec Daniil Kvyat, a débuté par un succès à Barcelone, au GP d'Espagne, devant le plus jeune vainqueur à 18 ans et 228 jours. Il a terminé deuxième des GP de Grande-Bretagne et d'Autriche mais son ambition est loin d'être apaisée. Malheureusement, il semble que son bolide ne parvienne pas à suivre la vitesse de sa progression. Le véhicule de Red Bull Racing n'a pas assez de puissance pour rivaliser avec Mercedes mais il fait au moins concurrence à Ferrari pour la deuxième place au titre des constructeurs. Heureusement, le mentor et faiseur de champions qu'est Helmut Marko, le directeur sportif, parvient à canaliser les ambitions de Verstappen. Le Néerlandais d'origine belge a encore du temps devant lui pour devenir le plus jeune champion du monde de tous les temps car Sebastian Vettel avait 23 ans et 134 jours en 2010 quand il a conquis son premier titre. Il n'empêche : Verstappen impressionne. " Malgré tous les superlatifs, je trouve que son pilotage est sa principale qualité ", affirme Gerhard Berger, qui a jadis remporté dix GP. " Max roule comme s'il faisait partie du circuit depuis dix ans. Ça mérite le respect et l'admiration. " Le triple champion du monde Nelson Piquet estime qu'il ne s'agit pas seulement de manoeuvres et de vitesse. " Il commet fort peu de fautes, ce qui est formidable pour quelqu'un qui vient de débarquer ", relève le Brésilien de 63 ans. " Je savais que Max était bon. C'est spécial, un pilote comme lui. Il ne se laisse pas distraire par tout ce qu'on raconte. Max est dans une position de luxe : toutes les écuries le veulent. Il peut choisir la meilleure option et devenir un maître de la F1. N'oubliez pas qu'il peut encore rouler pendant quinze saisons. Max va dominer la F1 pendant des années. " PAR FRÉDÉRIC VANHEULE