Fabio Cannavaro est le chouchou des supporters napolitains qui louent son caractère et sa combativité. Le joueur le leur rend bien : il est fier de sa ville et y a créé avec son frère Paolo (défenseur à Naples...) une école pour enfants défavorisés Fabio a d'ailleurs dit qu'il terminerait sa carrière au Napoli Calcio. Il ne faut pas oublier que le club évita la faillite grâce à l'argent empoc...

Fabio Cannavaro est le chouchou des supporters napolitains qui louent son caractère et sa combativité. Le joueur le leur rend bien : il est fier de sa ville et y a créé avec son frère Paolo (défenseur à Naples...) une école pour enfants défavorisés Fabio a d'ailleurs dit qu'il terminerait sa carrière au Napoli Calcio. Il ne faut pas oublier que le club évita la faillite grâce à l'argent empoché par la vente de Cannavaro à Parme. D'ailleurs, le défenseur répète régulièrement : " Je n'ai jamais quitté Naples. Je suis attentif à tout ce que l'on dit sur ma ville et cela me fait mal de n'entendre que des choses négatives ". Image du guerrier moderne, inspirant la confiance et dégageant une impression de simplicité, Cannavaro a été choisi comme testimonial de plusieurs spots télévisés. Si les Italiens sont tous les fils de la Commedia dell'arte, les Napolitains en sont de magnifiques interprètes. Ce n'est donc pas un hasard si les sponsors lui ont fait vendre des salamis ou des vêtements en tous genres. Dolce & Gabbana l'a même fait mettre en slip avec d'autres équipiers de l'équipe nationale comme Gianluca Zambrotta, Gennaro Gattuso et AndreaPirlo. Cette pub avait même été tournée en dérision pendant la Coupe du Monde. Certaines personnalités allemandes dont Franz Beckenbauer en déduisaient que les Italiens étaient plus forts pour poser que pour jouer. Mais Cannavaro a été élu joueur le plus sexy du Mondial par le magazine italien Di più dans un référendum effectué auprès des gens du spectacle. De plus, le capitaine de la Squadra est (d'après salon.com) une icône du courant rétrosexuel. Son représentant a l'air néo-conservateur et trouve subversif de reprendre les codes de l'élégance classique. Par pur esprit de contradiction, parce que tout le monde laisse tomber la cravate, il renoue la sienne qu'il choisit très fine, nerveuse. Comme ses costards qu'il achète près du corps. Autres exemples de rétrosexuels : l'acteur américain John Malkovich, son compatriote et metteur en scène Quentin Tarantino, le peintre/photographe anglais David Hockney, le chanteur David Bowie. Les métrosexuels comme David Beckham sont dépassés...