n 10 juin. Vaincue 2-0 à Geel, l'Union Namur est battue 0-1 au match retour de la finale des play-offs du tour final de D3. Geel accède à la D2.
...

n 10 juin. Vaincue 2-0 à Geel, l'Union Namur est battue 0-1 au match retour de la finale des play-offs du tour final de D3. Geel accède à la D2. n 15 juin. Geel est privé de licence. Motif : ce club ne répond pas à tous les critères économiques (dettes diverses, divers plan d'apurement à l'ONSS et à la TVA négligés). Le club va en appel. n 27 juin. La Commission des licences octroie la licence de football rémunéré à Namur. n 4 juillet. La Commission d'appel donne le feu vert (licence) à Geel. Le règlement fédéral est clair : entre la 1re instance et l'appel, il est interdit d'apporter des pièces supplémentaires au dossier, ce que Geel a fait. n 9 juillet. Namur reste en D3 et, défendu par Maître Misson, entame une action en référé contre la fédération qui a octroyé la licence à Geel. n 16 juillet. Après les plaidoiries du 13 juillet, le juge du tribunal de 1re instance de Namur Paul Mention ordonne la suspension de la licence de Geel jusqu'au 31 juillet. L'Union Belge est condamnée à une astreinte de 10.000 euros par jour en cas d'infraction. n 18 juillet. La fédération porte le litige devant la commission belge d'arbitrage pour le sport. Namur n'est pas d'accord. Deuxième citation en référé devant le tribunal de Namur car L'Union Belge n'autorise pas Namur à jouer en D2 même si la licence de Geel est suspendue. n 31 juillet. La deuxième plainte namuroise est déclarée irrecevable. Le club fait appel des deux ordonnances. L'Union Belge et Geel reçoivent une citation à comparaître le 25 septembre devant la 2e chambre du tribunal de Liège pour statuer sur le fond. n 8 août. Namur dépose sa troisième action en référé dans le but d'arrêter les championnats de D2 et de D3. Avant cela, le club avait proposé à l'Union Belge de soumettre le problème à la justice civile. La fédération refuse et établit son calendrier : Namur est placé en D3 A. n 15 août. Reprise du championnat en D3 sans Geel et Namur. n 7 septembre. Le juge Panier suspend les championnats de D2 et de D3 jusqu'à la décision de la Cour d'appel de Liège. La fédération est condamnée à une astreinte de 75.000 euros si elle n'applique pas la décision. n 12 septembre. Le président de la fédération, François De Keersmaeker, propose d'intégrer Namur en D2. Geel reste en D3. Le Comité Exécutif entérine la décision. n 14 septembre. Le Tribunal des référés de Turnhout estime que Geel doit jouer en D2 jusqu'au moment où la justice aura statué sur le fond de l'affaire (25 septembre 2007). Le Comité Exécutif accepte provisoirement la décision car le juge a prévu une astreinte de 75.000 euros en cas de non respect de l'ordonnance. n 15 septembre. La D2 compte 19 clubs. Namur fête son retour dans cette série après 40 ans d'absence en se rendant à Lommel (1-1). Geel est bye. Baudart : " On doit s'adapter au rythme de la D2. L'ambition est de vivre entre la 6e et la 12e place. Je mise sur tout le monde, dont notre coach, René Hidalgo. Beaucoup ont joué un rôle dans cette ascension, même ceux qui nous ont quitté au fil des années : des joueurs, des coaches comme Claudy Verlaine, Marc Wuyts, etc. Il faudra tisser des relations positives et enrichissantes avec les autres clubs namurois. Tout le monde doit profiter de nos progrès. "