Actif au service des Sports de la Province de Liège et coach d'Amay (P1), Daniel Boccar (ex-T1 de Liège, RTFCL, Standard, Wiltz, Montegnée...) s'occupait des jeunes de Sclessin quand Mémé Tchité y débarqua.
...

Actif au service des Sports de la Province de Liège et coach d'Amay (P1), Daniel Boccar (ex-T1 de Liège, RTFCL, Standard, Wiltz, Montegnée...) s'occupait des jeunes de Sclessin quand Mémé Tchité y débarqua. " Au début, rien ne fut facile pour lui ", se souvient Boccar. " Il brillait par sa pointe de vitesse mais tout le reste devait être travaillé. Le Standard lui a d'abord offert un contrat de six mois. Mémé a évolué mais une blessure l'a stoppé net. Alphonse Costantin, qui remettait de l'ordre dans la baraque, n'était pas chaud pour le garder. J'ai défendu ce dossier comme je pouvais et c'est le chef, Lucien D'Onofrio, qui a tranché : Mémé avait un an, pas plus, pour saisir sa chance. Il prenait ses repas chez le regretté Etienne Uhoda qui avait un restaurant. Mémé n'allait pas bien et Uhoda me fit part de ce que j'avais deviné. Il n'avait pas le moral, estimait que personne ne l'appréciait : il craquait mentalement. Nous avons eu une longue conversation avant de passer à l'essentiel : le travail. Il s'agissait d'améliorer sa technique en mouvement ou à l'arrêt, son toucher de ballon, la finition aussi. A partir de là, on a assez rapidement découvert un autre joueur. Mémé avait besoin de dialogue, de confiance, de cap à suivre. Un jour, Lucien D'Onofrio et Tomislav Ivic ont assisté au match de l'équipe réserve. Ce fut le moment décisif de sa carrière. Ils ont été étonnés par les gros progrès de Mémé qui fut ensuite appelé dans le noyau A. Il était en quelque sorte le nouvel Emile Mpenza. Il a saisi sa chance à deux mains. La vitesse sera toujours son principal atout. S'il a acquis beaucoup de bagage, certainement en Espagne, il restera un attaquant de pointe d'instinct. Il peut presser là où d'autres n'y pensent même pas, surgir de façon inattendue, s'évader à gauche ou à droite. Même si Mémé joue au feeling, il est de plus en plus efficace, moins fébrile dans le dernier geste. Il marque parfois d'une pichenette, ce qui résume bien sa maturation. Tchité fait peur à toutes les défenses et pour cet élément de rupture, même un ballon perdu peut se transformer en but. L'histoire de Tchité ressemble à celle de Khalilou Fadiga, un inconnu venu de la Goutte d'Or au FC Liégeois. Ils ont cru en leur rêve et l'ont réalisé. Pourtant, ils sont partis de loin avant de connaître le succès. "