RadioShack collectionne les succès dans les petites courses par étapes. Jusqu'à présent, les troupes de Johan Bruyneel ont remporté cinq petits tours, ce qui est de bon augure pour le Tour de France, auquel l'équipe participe sans Lance Armstrong pour la première fois depuis 2008. " Nous n'avons plus de véritable leader ", explique le directeur sportif Dirk Demol.
...

RadioShack collectionne les succès dans les petites courses par étapes. Jusqu'à présent, les troupes de Johan Bruyneel ont remporté cinq petits tours, ce qui est de bon augure pour le Tour de France, auquel l'équipe participe sans Lance Armstrong pour la première fois depuis 2008. " Nous n'avons plus de véritable leader ", explique le directeur sportif Dirk Demol. Qui va requérir ce leadership au prochain Tour ? Il y a Janez Brajkovic, le Slovène de 27 ans qui défend cette semaine son titre au Dauphiné Libéré et atteint la fleur de l'âge. " Contrairement à l'année dernière, Jani peut organiser toute sa saison en fonction du Tour ", poursuit Demol. " Brajkovic doit cependant démontrer qu'il est capable de rouler pour un classement pendant trois longues semaines. Nous n'allons donc pas l'accabler de pression en le bombardant numéro un. " D'autant que les vétérans de RadioShack ne sont pas encore usés. " Levi Leipheimer a 37 ans mais en 2007, il était encore sur le podium à Paris et il vient de terminer deuxième du Tour de Californie. Samedi, au Tour de Suisse, Levi entame la dernière ligne droite de sa préparation. " Andreas Klöden, qui réalise une de ses meilleures saisons alors qu'il a 35 ans, participe également au Tour de Suisse. L'Allemand s'est déjà adjugé quatre courses cette année, dont le Tour du Pays basque. Apparemment, les années n'ont pas de prise sur lui. " Andreas vit en fonction du cyclisme toute l'année. Il n'a jamais roulé trop de courses. En outre, son expérience lui permet de compenser d'éventuels manquements. " Que dire de Chris Horner, qui va fêter ses 40 ans ? " 2010 a été la meilleure saison de sa carrière ", raconte Demol au sujet de l'Américain, dixième du dernier Tour de France. " J'ai pensé que c'était son ultime exploit mais cet hiver, Chris a annoncé qu'il comptait faire mieux en 2011. Il tient parole. Il n'a couru que trois épreuves avant le Tour. Il a terminé quatrième en Catalogne, deuxième au Pays basque et il s'est imposé en Californie. Il compte monter sur le podium à Paris. " Dans un mois, RadioShack alignera donc quatre coureurs qui peuvent viser un bon classement. " N'avoir qu'un leader n'a de sens que s'il peut gagner, comme Armstrong avant. Nous n'avons pas d' Alberto Contador ni d' Andy Schleck. Nous sommes des outsiders et nous ne poursuivons qu'un objectif : placer un de nos coureurs dans le top 5, en espérant conquérir la troisième marche du podium. Nous devons nous appuyer sur notre force en profondeur pour remporter le classement par équipes. La première étape de montagne déterminera l'identité de notre premier homme. " D'ici là, l'avenir de l'équipe devrait être éclairci. Le contrat du sponsor principal prend fin en décembre. " Mais RadioShack reste enthousiaste ", affirme Demol. " Nous pensons qu'il va poursuivre son sponsoring et nous espérons pouvoir le confirmer avant le début du Tour. " BENEDICT VANCLOOSTER