Il y a deux ans, un entraîneur chilien débarquait à Villarreal et prétendait lui donner un nouveau style de jeu. Aujourd'hui, force est de reconnaître que le club a obtenu les meilleurs résultats de son histoire sous la direction de ManuelPellegrini : troisième place l'an passé dans la Liga et, point d'orgue cette saison, l'accession aux demi-finales de la Ligue des Champions.
...

Il y a deux ans, un entraîneur chilien débarquait à Villarreal et prétendait lui donner un nouveau style de jeu. Aujourd'hui, force est de reconnaître que le club a obtenu les meilleurs résultats de son histoire sous la direction de ManuelPellegrini : troisième place l'an passé dans la Liga et, point d'orgue cette saison, l'accession aux demi-finales de la Ligue des Champions. L'une des principales clefs du succès est la parfaite harmonie entre la philosophie du coach et celle du club. Le président FernandoRoig considère le football comme un spectacle. Cela tombe bien : Pellegrini aussi. " Si l'on veut grandir, on doit gagner l'estime des amateurs de football loin de Villarreal. Et pour y parvenir, il faut à la fois des résultats et un jeu agréable ", affirme Roig. Pellegrini est un apôtre du football offensif, il se considère lui-même comme un entraîneur " efficace et créatif ". Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait de Chelsea, il a répondu : " C'est une équipe efficace, comme le démontre ses résultats, mais elle pratique un football égoïste car lorsqu'elle marque, elle se replie dans son camp ". Une autre clef réside dans le nombre élevé de footballeurs utilisés par Pellegrini. En près de deux ans, 34 joueurs ont disputé des matches officiels, et 21 d'entre eux ont dépassé la vingtaine de rencontres. L'entraîneur chilien parvient donc à faire tourner son effectif sans que le rendement s'en ressente, et évite la fatigue à ses joueurs malgré l'accumulation des matches. Si l'on distingue surtout JuanRomanRiquelme et DiegoForlan, les joueurs les plus utilisés sont JoséMari, qui a retrouvé son meilleur niveau après son escapade milanaise, et Josico. Pellegrini sait aussi donner une chance aux jeunes. Il l'avait fait précédemment à San Lorenzo et River Plate, en Argentine. Ce n'est pas pour rien qu'il a été l'entraîneur de l'équipe chilienne des -20 ans. Avec lui, SantiCazorla et HectorFont, des produits du club, ont explosé à Villarreal. ROBERTO CARLOS, exclu lors du match contre le FC Barcelone il y a dix jours, s'était défendu en affirmant qu'il n'avait rien dit. Images de la télévision à l'appui, la fédération a pu prouver le contraire en ayant recours à des spécialistes de la lecture sur les lèvres. Et ce n'était pas joli : il a traité l'arbitre de double m... GUTI a également été expulsé, samedi passé contre la Real Sociedad, pour avoir dit des grossièretés à l'arbitre. Un match où le Real Madrid a concédé le partage 1-1 à la suite d'une erreur d' IkerCasillas. Le 100e goal de Ronaldo pour les Merengues n'aura pas suffi. JONATHAN WOODGATE, le défenseur du Real Madrid, est out jusqu'à la fin de la saison à cause d'une sciatique. La Coupe du Monde s'éloigne pour l'international anglais. JOAQUIN, l'attaquant du Betis Séville, a donné un solide coup de massue aux espoirs de maintien de Cadix vers la D2 en égalisant à la 88e minute. HENRIKLARSSON, l'attaquant suédois du FC Barcelone, a confirmé qu'à 34 ans, il souhaitait rentrer dans son pays à la fin de la saison et qu'il signerait pour Helsingborg. JOSEMOLINA, le gardien de La Corogne, a resigné pour une saison supplémentaire. SHUNSUKENAKAMURA, le milieu de terrain japonais du Celtic Glasgow, prendra-t-il la direction de l'Atletico Madrid ? C'est en tout cas ce qu'annonce la presse japonaise. JAVIERAGUIRRE, l'entraîneur mexicain d'Osasuna, est lui aussi cité en rapport avec l'Atletico Madrid dans l'optique de la saison prochaine. L'intéressé nie. D. DEVOS