Les Liégeois étaient 2.000, fanfare comprise, à l'aéroport de Bierset, pour accueillir leurs héros. Ceux-ci, tenants de la coupe de Belgique, venaient d'éliminer Benfica de la coupe d'Europe. " Nous sommes partis comme des nains mais nous sommes revenus en géants ", se rappelle Frédéric Waseige, fils de l'entraîneur d'alors, Robert Waseige et monté au jeu. Le FC Liègeois avait déjà surpris en enlevant le match aller 2-1 à Rocourt, devant...

Les Liégeois étaient 2.000, fanfare comprise, à l'aéroport de Bierset, pour accueillir leurs héros. Ceux-ci, tenants de la coupe de Belgique, venaient d'éliminer Benfica de la coupe d'Europe. " Nous sommes partis comme des nains mais nous sommes revenus en géants ", se rappelle Frédéric Waseige, fils de l'entraîneur d'alors, Robert Waseige et monté au jeu. Le FC Liègeois avait déjà surpris en enlevant le match aller 2-1 à Rocourt, devant 30.000 personnes. Une heure avant le coup d'envoi, la star portugaise Fernando Chalana fumait tranquillement une cigarette en téléphonant. À Lisbonne, les Liégeois ont ouvert la marque, grâce à Nebosja Malbasa, qui avait déjà trouvé le chemin des filets à l'aller. Ils ont réussi un nul 1-1. Ils ont été surpris par la coutume locale : avant, pendant et après le match, les supporters jetaient des oranges sur le terrain. Jusqu'alors, seuls le gardien Ranko Stojic et le médian Danny Veyt, quatrième du Mondial mexicain deux ans plus tôt, s'étaient déjà produits devant 80.000 personnes. À l'issue du match, les joueurs ont tâté de la vie nocturne portugaise, dans la discothèque L'Éléphant Bleu. " C'était la première fois que je voyais des strip-teaseuses danser autour d'un poteau ", se rappelle Frédéric Waseige. Le lendemain, le pilote a d'abord réalisé un simulacre d'atterrissage, en hommage aux supporters. Les joueurs ont mis deux heures à se frayer un chemin parmi eux pour rejoindre la sortie. Au tour suivant, Liège, troisième du championnat et numéro un de la Cité Ardente, affrontait la Juventus. 39.000 personnes ont mis le cap sur Rocourt. La Juventus s'est imposée 0-1 et allait gagner le retour sur le même score. Elle était bien trop forte pour les Sang et Marine. Trois ans plus tard, Liège a encore croisé le chemin de la Vieille Dame, cette fois en quarts de finale de la Coupe UEFA. En 1995, en faillite, le club a fusionné avec le FC Tilleur, pensionnaire de division trois. Le vieux stade de Rocourt a été démoli et remplacé par un complexe Kinepolis. L'été denier, le RFC Liège, qui détient toujours le matricule numéro quatre, est monté en première série amateur. Il végète en bas de tableau et rend visite à Virton le week-end prochain.