Depuis que Ronald Koeman a quitté Everton, Peter Bosz est le dernier coach hollandais en place dans un des cinq grands championnats européens. Au début de la saison, il étaient trois puisque Frank de Boer entraînait Crystal Palace. Les temps changent.
...

Depuis que Ronald Koeman a quitté Everton, Peter Bosz est le dernier coach hollandais en place dans un des cinq grands championnats européens. Au début de la saison, il étaient trois puisque Frank de Boer entraînait Crystal Palace. Les temps changent. Dans les années '80 et '90, l'école des entraîneurs hollandais était reconnue dans toute l'Europe. Il y avait non seulement Johan Cruijff au FC Barcelone mais aussi Leo Beenhakker au Real Madrid et Guus Hiddink à Valence, au Real Madrid et au Real Betis. Plus tard, il y eut encore Ruud Gullit, Frank Rijkaard, Huub Stevens, Arie Haan, Martin Jol, Bert van Marwijk, Fred Rutten, Gertjan Verbeek, ... Sans oublier Louis van Gaal. La dévaluation des entraîneurs hollandais au cours de ce millénaire est frappante. En Espagne, il y a près de dix ans qu'on ne fait plus appel à eux. Rijkaard, qui a quitté le Camp Nou en 2008, fut le dernier. En Serie A, les clubs ne se sont jamais battus pour avoir un coach hollandais. Et les échecs de Clarence Seedorf à l'AC Milan en 2014 (il fut limogé après cinq mois) ainsi que de Frank de Boer à l'Inter en 2016 (limogé après trois mois) n'ont rien fait pour améliorer les choses. Au cours des dernières années, c'est surtout en Premier League que nos voisins du nord ont eu du succès : Martin Jol a entraîné Tottenham de 2004 à 2007 et l'a ramené en Coupe UEFA pour la première fois depuis longtemps, Hiddink a remporté la Coupe d'Angleterre avec Chelsea et Van Gaal en a fait autant avec Manchester United. La disparition de tous ces grands noms de la scène européenne a également eu des conséquences sur les chances des Hollandais d'entraîner des équipes nationales. Il y a onze ans, lors de la Coupe du monde en Allemagne, on dénombrait pas moins de quatre pays dont le sélectionneur était un Hollandais : la Corée du Sud avec Dick Advocaat, Trinité & Tobago avec Leo Beenhakker, l'Australie avecGuus Hiddink et les Pays-Bas avec Marco van Basten. Lors du prochain mondial en Russie, il n'y aura pas un seul entraîneur hollandais.