Malgré son jeune âge (22 ans), AndrésIniesta est devenu une référence au FC Barcelone. Il le reconnaît lui-même : " Je me sens chaque jour un peu plus important ".
...

Malgré son jeune âge (22 ans), AndrésIniesta est devenu une référence au FC Barcelone. Il le reconnaît lui-même : " Je me sens chaque jour un peu plus important ". La nouvelle star du Barça est un produit du club. Mais il n'est pas Catalan. Il est né le 11 mai 1984 à Fuentealbilla, dans la région d'Albacete. Mais il est arrivé à La Masia, le centre de formation des Blaugranas, lorsqu'il avait 12 ans. Manuel Segura, journaliste au quotidien sportif catalan Mundo Deportivo, s'en souvient : " A l'époque, déjà, il était le plus petit du groupe. De ce point de vue là, il n'a pas changé (il mesure aujourd'hui 1m70 pour 67 kg). C'était aussi un garçon très sensible. Lorsque je l'ai interviewé pour la première fois, le responsable du centre de formation m'avait demandé de ne pas trop lui parler de ses parents, car il se mettait alors à pleurer. D'aucuns lui prédisaient des difficultés, car il était trop timide pour se faire des copains et il souffrait intérieurement. Par contre, lorsqu'il se retrouve dans son entourage, il signe des autographes à profusion. Footballistiquement, il est différent des autres. J'ai rarement vu un joueur qui conduit aussi bien le ballon, et surtout, qui réfléchit aussi rapidement sur le terrain. Il est très intelligent, c'est ce qui le rend supérieur aux autres. Globalement, je peux dire que c'est un grand joueur et un grand monsieur ". Xavi, son coéquipier du milieu de terrain au Barça, renchérit : " Andrés sait à tout moment ce qu'il doit faire et il parvient à le réaliser. C'est un plaisir de jouer à ses côtés ". PepGuardiola, ancien joueur du FC Barcelone, n'est pas avare d'éloges non plus : " Andrés est un crack. Son premier contrôle en mouvement est merveilleux. Et, selon moi, le meilleur est encore à venir. L'Espagne tient en lui un grand footballeur d'avenir. En outre, il montre l'exemple : même lorsqu'il est remplaçant, il ne râle jamais. Cela témoigne d'un profond respect et d'une bonne éducation ". Avec sa petite taille, le jeu de tête n'est évidemment pas son point fort. Sa tête lui sert à réfléchir, pas à frapper le ballon. Son pied droit est son meilleur, mais son pied gauche ne lui sert pas uniquement à monter dans le bus. Sa conduite de balle est exceptionnelle. Grâce à des mouvements de hanches, il parvient à dribbler, mais surtout à feinter. EMOI dans le football espagnol après que le journal LeMonde ait publié un article affirmant que le Real Madrid, le FC Barcelone, le FC Valence et le Betis Séville auraient eu recours aux services du Dr. EufemianoFuentes. Bien sûr, dans les clubs concernés, on nie. Du côté de Pampelune, en revanche, on suit l'affaire avec intérêt : à l'affût de sanctions éventuelles de la fédération, qui... donneraient le titre à Osasuna, 4e de la dernière Liga ! NIKOLA ZIGIC, l'attaquant de Santander, a été élu Footballeur Serbe de l'Année. Avant de venir en Espagne l'été passé, il jouait à l'Etoile Rouge Belgrade. INAKI DIAZ DE CERIO, l'attaquant de la Real Sociedad, s'est déchiré le ménisque et est out pour un mois. INAKI LAFUENTE, le gardien de l'Athletic Bilbao, n'a pas pu tenir sa place face au Recreativo Huelva, le week-end passé. A l'entraînement du vendredi, il a été victime d'un dégagement un peu trop appuyé de... l'autre gardien du club, DanielAranzubia, qui lui a occasionné une commotion ! BARCELONE participe, cette semaine, à la Coupe Intercontinentale à Tokyo en qualité de champion d'Europe. Ce jeudi, il affronte le vainqueur du quart de finale entre les Coréens de Jeonbuk Motors et les Mexicains d'America qui s'est disputé lundi. Dimanche, si la logique est respectée, il devrait affronter les Brésiliens de l'Internacional Porto Alegre en finale. D. DEVOS