Cesare siamo con te (Cesare nous sommes avec toi), telle est la banderole qui ornait plusieurs panneaux des tribunes de la Fiorentina, la semaine dernière, lors du match contre Udinese. La polémique est née avec la rumeur selon laquelle Cesare Prandelli serait le candidat numéro un de la Juventus au poste d'entraîneur alors qu'il est encore sous contrat à Florence pour une saison. Cette nouvelle a provoqué une onde de chocs, d'autant que tout le monde pensait que le club et son entraîneur étaient liés par un amour éternel. Sur ces entrefaites, le propriétaire du club, Diego Della Valle, a déclaré dans une interview accordée le 25 mars que les supporters attendaient, pour Pâques, un signal cl...

Cesare siamo con te (Cesare nous sommes avec toi), telle est la banderole qui ornait plusieurs panneaux des tribunes de la Fiorentina, la semaine dernière, lors du match contre Udinese. La polémique est née avec la rumeur selon laquelle Cesare Prandelli serait le candidat numéro un de la Juventus au poste d'entraîneur alors qu'il est encore sous contrat à Florence pour une saison. Cette nouvelle a provoqué une onde de chocs, d'autant que tout le monde pensait que le club et son entraîneur étaient liés par un amour éternel. Sur ces entrefaites, le propriétaire du club, Diego Della Valle, a déclaré dans une interview accordée le 25 mars que les supporters attendaient, pour Pâques, un signal clair que leur entraîneur ne rejoindrait pas Turin en juillet prochain. Deux jours plus tard, Prandelli a rétorqué qu'il interprétait les propos du président comme l'annonce d'un limogeage, ajoutant qu'il voulait réaliser son rêve mais se demandait si c'était encore possible à Florence. Il y a un an et demi, entraîneur et club avaient décidé d'ériger un grand centre de football, le Disneyland du ballon rond, un stade pourvu de commerces et d'un musée. Las, les pouvoirs publics freinent le projet, qui n'a pas encore bougé d'un pas. Aussi longtemps que la Cittadella Viola reste à l'état de projet, le budget du club ne peut s'accroître. La Fiorentina est actuellement cinquième de la Serie A en masse salariale alors qu'elle n'a que 20.300 abonnés, ce qui ne suffit pas pour devenir un véritable ténor en Italie. Suite à la réaction de Prandelli, Della Valle a annoncé qu'il se retirerait du club, qu'il a repris alors que, tombé en faillite, il militait en D4. Vingt minutes plus tard, le site du club publiait un nouveau communiqué : Prandelli honorera son contrat jusqu'à son terme. Entraîneur, directeur sportif et propriétaire se réuniront après le 13 avril et la demi-finale de la Coupe contre l'Inter. La Fiorentina rêve de ce trophée, qui lui offrirait une qualification européenne dont elle est loin en championnat. Il serait question de prolonger le contrat de Prandelli de deux à trois ans. MARCELLO LIPPI, en fin de contrat au terme du Mondial, ne souhaite pas prolonger son mandat à la tête de la Squadra. Le président Giancarlo Abeteavait promis de dévoiler l'identité du futur sélectionneur avant le début du championnat du monde. Il lui reste donc deux mois pour tenir parole. MARIO BALLOTELLI a effectué son retour à l'Inter contre Bologne en marquant le second but, après six semaines d'absence. Il a présenté ses excuses au club et à l'entraîneur jeudi dernier, sur le site de l'Inter. ADRIAN MUTU (31 ans), l'avant de la Fiorentina, a été contrôlé positif à deux reprises, après le match contre Bari le 10 janvier et au terme du match de Coupe contre la Lazio. Le Roumain n'avait pas signalé qu'il prenait un coupe-faim acheté en Roumanie et contenant des substances interdites. Le fait qu'il a déjà été contrôlé positif en 2004, alors à la cocaïne, à Chelsea, n'est pas considéré comme une circonstance aggravante mais il risque néanmoins une suspension de deux ans. ALEXANDRE PATO, l'avant de Milan, pourrait être disponible début mai et participer aux trois derniers matches de championnat, si tout se passe comme prévu. Le Brésilien a été touché à la cuisse droite contre l'Atalanta, le 28 février, et il a rechuté contre Naples (21 mars). Alessandro Nesta, opéré du genou le 15 mars, pourrait également jouer les trois derniers matches. ANTONIO DI NATALE, l'avant de l'Udinese, a marqué son 22e but contre la Juventus soit autant que les 5 attaquants de la Vieille Dame : Del Piero, Amauri, Iaquinta, Trezeguet et Paolillo arrivé en janvier. GEERT FOUTRÉ